Stockage des déchets radioactifs ? Ne mettons pas la tête dans le sable... Donnez votre avis

3 commentaires
Actualité - 7 juin, 2010
Depuis 35 ans, nos centrales nucléaires produisent quantités de déchets hautement radioactifs. Aucune solution sûre n'existe à ce jour pour leur gestion à long terme. Qu'à cela ne tienne: l'ONDRAF, l'instance gouvernementale qui gère les déchets radioactifs, veut les enfouir, d'une façon définitive et irréversible, à 220 mètres de profondeur, dans des couches argileuses. Pour Greenpeace, cette option est inacceptable. Participez à la consultation publique de l'ONDRAF!

Les déchets de catégories B et C peuvent rester radioactifs pendant des centaines de milliers d'années.

Participez à la consultation publique de l'ONDRAF

L'ONDRAF veut que le gouvernement prenne, en 2010, une décision de principe par rapport à la manière de gérer les déchets hautement radioactifs et extrêmement dangereux. Cette décision indiquera la voie à suivre pour les années à venir. Pour ce faire, l'ONDRAF a développé un projet de Plan Déchets qui, avant d'être remis au gouvernement, fera l'objet d'une consultation publique du 7 juin au 6 septembre 2010. Vos commentaires seront pris en considération pendant l’élaboration de la version définitive du Plan Déchets que l’ONDRAF soumettra aux autorités avant la fin de l’année.

Agissez aujourd'hui ! Enterrer définitivement et irréversiblement les déchets hautement radioactifs, sans possibilité de les contrôler ni de les récupérer si nécessaire, est une option inacceptable.

Donner vos commentaires sur le Plan Déchets de l'ONDRAF.

Pourquoi le Plan Déchets de l'ONDRAF est-il inacceptable selon Greenpeace?

L'ONDRAF propose d'enfouir les déchets de haute activité et/ou longue durée de vie, appelés aussi déchets de catégorie B et C, à une profondeur de 220 mètres, dans les couches argileuses de la Campine. Ils y seraient mis en dépôt de manière définitive et irréversible dans des containers en acier, rendant impossibles leur surveillance et leur récupération en cas de vices.

Comment peut-on raisonnablement enfouir sous terre, de manière définitive et sans possibilité de les récupérer, des déchets qui peuvent rester radioactifs et dangereux pendant des centaines de milliers d'années ? Ils nécessitent un contrôle permanent !

Si une technologie devait un jour être découverte pour neutraliser la radioactivité, elle ne pourrait tout simplement pas être appliquée à tous ces déchets que nous aurons entre-temps définitivement enterrés.

Ni vu ni connu... Mais qu'en penseront les générations futures?

Greenpeace s'oppose au projet Déchets de l'ONDRAF ! Faites de même en participant à la consultation populaire !

Pour connaître en détails les critiques de Greenpeace au Plan Déchets de l'ONDRAF et les alternatives proposées.

3 commentaires Ajouter un commentaire

Andr� dit:

L'argument 4, affirmant que l'alternative consistant dans le stockage en surface n'est pas proposée, n’est pas correct, cette solution est bel et...

Posté 2 septembre, 2010 à 13:08 Signaler un abus Répondre

Lire la suite Réduire

Kermit dit:

Comment peut on enviseager d'enterrer des déchets dans des argiles "stables" sachant que les allemands étaient tout aussi certains...

Posté 24 juin, 2010 à 21:37 Signaler un abus Répondre

Lire la suite Réduire

jrmbxl dit:

le caractère irréversible de toute solution est une erreur phénoménale, et même si à priori l'enfouissement dans les arg...

Posté 23 juin, 2010 à 9:58 Signaler un abus Répondre

Lire la suite Réduire

1 - 3 de 3 résultats.

Poster un commentaire 

Pour poster un commentaire, vous devez être inscrit(e).