photo Kasper MoreauxBonjour, je m’appelle Kasper Moreaux et, tout comme An, je suis chargé de la campagne Forêts de Greenpeace Belgique. En tant que géologue m’occupant plus particulièrement des océans et des volcans, je rêvais bizarrement toujours de forêts vierges. Pourquoi? Je me suis posé la question pendant des années, jusqu’à ce que je décide un jour d'aller chercher la réponse.

Cette ‘quête’ a pris environ dix ans: j’ai voyagé dans les forêts d’Inde, d’Australie, d’Amérique du Sud et d’Afrique et j’y ai trouvé une part de moi-même. Jungle, bush, brousse, selve et forêt vierge, de nombreux noms pour de nombreux endroits différents mais partout, j’ai ressenti la même admiration. Dans une forêt vierge, vous n’êtes plus boulanger, archiviste ou artiste: votre identité s’estompe face à l'extraordinaire magie de la forêt. Des arbres à la circonférence d’une maison, dans les racines desquels vous pouvez vous allonger. Les lianes disparaissent dans les cimes, les singes se balancent très haut au-dessus de votre tête, les fourmis transportent des feuilles dix fois plus grosses qu’elles... J’ai ressenti le plus grand respect lorsque j’étais seul dans la forêt, écoutant en silence. Elle résonnait en moi comme si j’étais à proximité d’un poteau électrique. Je pouvais littéralement me recharger.

Dans la forêt, j’ai trouvé ma destination et si petite que soit ma contribution, je fais cela avec la conviction de pouvoir faire une différence. Aider à sauver l’écosystème d’une forêt, voilà ce que je veux. En effet, la biodiversité, la complexité écologique et la valeur des grandes forêts sont inestimables. On les exprime parfois en dollars, en euros ou en livres. Pour moi, il n'y a qu'une valeur qui compte: inestimable.

Dans mon travail, je me concentre sur le déboisement des forêts tropicales du Brésil et du Congo. Les prochaines années seront cruciales pour la survie de ces forêts. Elles ne sont pas seulement menacées par les coupes à blanc et l’exploitation à outrance, elles sont également capitales dans la lutte contre les changements climatiques actuels. Dans mon prochain blog, je veux approfondir ce point: pourquoi les grandes forêts sont-elles si importantes pour la stabilité de notre climat?