Cela fait maintenant deux semaines que nous avons lancé notre vidéo apportant la preuve de la présence de grumes illégales de ramin sur le site industriel d'APP. Ces preuves ont également été transmises aux autorités indonésiennes. Suite à quoi, le ministère des Forêts a annoncé une visite à l'usine en question, située à Indah Kiat à Sumatra. Entre-temps, APP (Asia Pulp & Paper) semble s'être “débarrassée” des grumes...

Le géant indonésien du papier n'a publiquement ni reconnu ni infirmé la fraude. La seule info qui a circulé concerne l'envoi de 'spécialistes' pour examiner la question sur place. Deux semaines avant la mission ministérielle ? Un pur hasard ?

Notre enquête a duré une année entière et a confirmé que si APP prétend s'en tenir à la légalité tout au long de sa chaîne de production, la réalité est toute autre. La lenteur de la réaction ministérielle lui a en outre permis de faire disparaître toutes les traces des irrégularités commises.

Heureusement, les clients d'APP font preuve de plus d'intégrité. Mondi, un grand du marché du papier, originaire d'Afrique du Sud mais également présent en Belgique, à savoir à Popperinge et à Duffel, a pris publiquement ses distances avec APP.

Danone non plus n'a pas tardé à réagir. Le fabricant de spécialités fromagères nous a fait parvenir une déclaration provisoire dans laquelle il s'engage à cesser tous achats chez APP. Ces firmes ont été en conséquence retirées dans notre cyberaction.

Qui dit mieux ?

Collins Debden, une firme australienne, qui fait via via partie du giron d'APP, a pour sa part annoncé son intention de cesser ses achats auprès du destructeur des forêts indonésiennes. Si cela ne suffit pas encore à faire réagir la maison mère, alors, je ne sais pas ce qui fera plier APP. Pour toutes les entreprises qui souhaitent jouer la carte prometteuse de la durabilité, APP, c'est une balle que l'on se tire dans le pied !

Mais ce n'est pas tout, il faut ajouter à cela une série d'entreprises qui ne nous sont pas famillières. Wallmart China par exemple. Cette firme nous a annoncé sa décision de ne plus vendre du papier pour photocopieuse dans la composition duquel nous avions identifié des fibres provenant des forêts tropicales. Cette enseigne ne nous a toutefois pas encore communiqué son intention de ne plus s'approvisionner en papier chez APP.

Notre site a été actualisé. Les firmes qui tourne le dos à APP n'y apparaissent plus. Les clients d'APP y sont épinglés. Il est urgent de les faire réagir. Il faut qu'ils comprennent qu'il ne fait pas bon commercer avec le roi de la pâte à papier indonésienne. Même si ces enseignes ne sont pas présentes ici, leur directeur général peut recevoir vos e-mails. Le plus vite nous les convaincrons de tourner le dos à APP, le mieux ce sera.

Aidez-nous, envoyer-leur un mail!