Nous sommes ravis: notre bureau nordique vient de remporter une victoire essentielle dans sa campagne pour la préservation des forêts de Finlande. Les éleveurs de rennes Sami et Metsahallitus, l'entreprise forestière de l'Etat, ont signé le 10 décembre dernier un accord portant sur les forêts situées sur le territoire des Sami, dans l'extrême Nord du pays.

Suite à la signature d'un pacte historique portant sur la sauvegarde des forêts canadiennes en mai 2010, voilà donc que c'est au tour de la Finlande de faire la fête!

L'accord obtenu la semaine dernière clôture une campagne de plus de 10 ans menée dans la partie finlandaise de la Laponie. Désormais, les forêts anciennes les plus précieuses, en faveur desquelles Greenpeace agit depuis 2002, seront protégées ou du moins, ne pourront plus être données en concessions pour être exploitées à des fins commerciales et ce, durant ces 20 prochaines années au minimum.

Là où vivent les Sami, nous sommes parvenus à obtenir la protection de 80% des régions et de 93% des forêts anciennes cartographiées à l'époque. Il s'agit là d'un résultat incroyable, couvrant pour ainsi dire toutes les forêts encore sur pied dans cette partie Nord de la Finlande. Au total, une superficie d'environ 80.000 hectares d'écosystème forestier boréal est désormais à l'abri de l'exploitation forestière à des fins commerciales.

En 2005, Greenpeace Belgique avait activement participé à cette campagne, notamment via son projet « Livre ». Un écrivain flamand s'était rendu sur place pour témoigner de la destruction forestière. Un premier grand revirement est intervenu peu après, en 2006, lorsque le géant du papier StoraEnso décidait de ne plus acheter de produits ligneux des forêts disputées.

Cette campagne aura pratiquement duré 10 ans mais jamais nous n'avons abandonné. Ce qui montre bien que la persévérance finit par payer.

Autres bonnes nouvelles pour les forêts

Et d'ailleurs, nous avons encore d'autres bonnes raisons de nous réjouir. Au Brésil, Banco do Brasil, la principale banque d'Etat, a décidé de revoir drastiquement sa politique de prêt. Dorénavant, la banque ne prêtera plus aux entreprises souhaitant cultiver du soja dans des zones récemment déboisées. Au Mexique, le gouvernement a décidé la semaine dernière de donner suite, d'ici à 2020, à l'une de nos revendications à savoir, mettre un terme à la déforestation. Pour y parvenir, le pays compte développer des initiatives en matière de gestion forestière à la fois durables et à petite échelle. C'était d'ailleurs une autre de nos revendications! Et enfin, dans le cadre de la législation européenne interdisant l'importation de bois illégal qui entrera en vigueur en 2013, Cobelpa (Association des Fabricants de Pâtes, Papiers et Cartons) a annoncé le 16 décembre dernier qu'elle ne tolérera plus de fibres provenant d'abattages illégaux. Il s'agit clairement d'un pas dans la bonne direction même si cette décision ne s'applique malheureusement pas à l'importation de papier contenant des fibres « illégales ».

Merci à tous nos sympathisants !