Lampiris est un fournisseur d’électricité qui ne dispose d’aucune capacité de production propre. Grâce à une politique d’achat positive, qui consiste à acheter principalement auprès de petits producteurs indépendants, Lampiris constitue de fait une bonne alternative sur le marché belge.

Production/achats

  • 37% Énergies renouvelables
  • 10% Déchets
  • 12% Gaz naturel
  • 20% Charbon et Pétrole
  • 21% Énergie nucléaire

Étant donné que Lampiris n’a pas de production propre, nous nous sommes penchés sur la politique d’achat de l’entreprise. La part d’énergie nucléaire et de combustibles fossiles dans le graphique est la conséquence du fait que Lampiris achète environ trois quarts de son électricité sur le marché. Que la part d’énergies renouvelables dans les achats soit si grande reflète clairement la politique d’achat de l’entreprise. Lampiris opte spécifiquement pour des fournisseurs locaux qui produisent de l’électricité avec des panneaux solaires, de la biomasse ou du biogaz et du vent. Le rôle de Lampiris dans la revente d’électricité provenant de sources d’énergies renouvelables est important. Le score attribué est également influencé par la forte réduction de la part de combustion de déchets par rapport à 2010, qui est une conséquence directe du nombre de clients croissant.

En février 2014, Lampiris a en outre gagné l’adjudication pour l’exploitation de la centrale hydroélectrique du barrage « La Plate Taille », dont la gestion était précédemment entre les mains d’Electrabel. Le barrage a une capacité de 140 MW (+/- 60 éoliennes terrestres). L’atout de ce barrage est sa capacité à fonctionner tel un accumulateur d’énergie, qui pompe l’eau vers le haut lorsqu’il y a un surplus de production d’énergie renouvelable et qui réactive les turbines lorsqu’il risque d’y avoir un manque d’énergie verte. Ceci est un élément important pour compenser la fluctuation dans la production d’énergies renouvelables, qui connaît une croissance.

Investissements

  • 100% Énergies renouvelables

Les plans d’investissement de Lampiris dans des moyens de production propres sont très limités, ce qui est logique pour un fournisseur qui applique principalement une politique d’achat et non pas de production. Lampiris investit dans des éoliennes qui produiront de l’énergie pour 2016.