Pêche durable

Pêche durable

Il faut laisser aux poissons le temps de se reproduire et aux écosystèmes marins celui de se r��générer. La pêche est incompatible avec une activité industrielle. La pêche doit être durable.

Le poisson fait tellement partie de notre consommation quotidienne, il est si facilement accessible que nous avons oublié que les ressources de la mer ne sont pas infinies.

Greenpeace préconise une pêche à plus petite échelle.

Le principe

La pêche "durable", c'est une pêche qui répond à nos besoins sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ; c'est une pêche qui peut être poursuivie indéfiniment dans le temps, qui ne réduit pas la capacité de l'espèce pêchée à maintenir sa population à un niveau correct ; et enfin, c’est une pêche qui n’a pas d'effets négatifs sur les autres espèces, en les tuant accidentellement, en les privant de leur nourriture ou en endommageant leur environnement.

Rompre avec nos habitudes

Développer une pêche durable, c'est d'abord mettre un terme à certaines habitudes qui ne peuvent plus durer. C'est renoncer aux pratiques de pêche les plus destructrices (comme le chalutage de fond), réduire les capacités de pêche et repenser la politique de subventions aux pêcheurs. Enfin, c’est renforcer les contrôles et les sanctions.

Principe de précaution

De plus en plus, les petits pêcheurs s'inquiètent de la disparition des stocks de poissons.

Bien sûr, il est essentiel aussi d’appliquer le principe de précaution, en toute occasion : une espèce qui semble menacée doit être protégée. Il faut aussi protéger les habitats et les espèces sensibles, notamment en créant des réserves marines, et organiser la traçabilité du poisson depuis la zone de capture jusqu'au point de vente. Un dernier point non négligeable : il faut responsabiliser les supermarchés et les consommateurs (notamment par un étiquetage complet en magasin).

Les décideurs politiques doivent privilégier cette pêche durable. L’Europe semble faire un pas dans la bonne direction ! Sur papier, la nouvelle politique commune des pêches est prometteuse : elle prévoit l’obligation de mettre fin à la surpêche, une meilleure gestion des flottes de pêche, la promotion des méthodes de pêche ayant un faible impact sur l'environnement… Bien sûr, le grand défi à relever maintenant est de s’assurer que cette politique soit mise en œuvre !

Les dernières mises à jour

 

Aucun résultat trouvé.

Thèmes