Ballon d'oxygène pour ce qui reste des forêts indonésiennes !

Poster un commentaire
Communiqué de presse - 5 février, 2013
Jakarta, le 5 février 2013 : l'engagement que vient de prendre Asia Pulp & Paper (APP) doit être considéré comme un pas en avant essentiel vers l'arrêt de la déforestation en Indonésie. Cet engagement fait suite à une série de négociations entre le géant indonésien du papier et Greenpeace et une pression continue du public ces dernières années...

APP, qui compte parmi les plus grands fabricants de papier et d'emballages au monde, vient de rendre publique sa nouvelle politique en vue de la protection des forêts. Correctement mise en place, cette politique devrait déboucher sur la fin de l'action dévastatrice et controversée de ce groupe industriel dans les forêts tropicales.

« Nous réservons un bon accueil aux nouvelles promesses d'APP et bien sûr, nous ne perdrons pas de vue ce qui se passe réellement dans les forêts, précise An Lambrechts de la campagne 'Forêts' de Greenpeace. C'est ça qui compte et nous suivrons cette évolution de près ! Si APP met toute sa nouvelle politique en œuvre, nous pouvons nous attendre à un véritable tournant pour les forêts.»

La politique annoncée par APP fait suite à des années de pression menée par des organisations non gouvernementales nationales et internationales. La contribution d'APP à la déforestation et à la destruction de l'habitat d'espèces en voie de disparition a été dénoncée sans relâche au même titre que les atteintes au cadre de vie des populations locales.

Greenpeace a mené dans ce cadre un travail de fond portant sur le secteur de la pâte à papier et du papier en Indonésie. Les agissements d'APP ont été passés au crible et des marques internationales utilisant des produits d'APP ont été épinglées aux quatre coins de la planète. Ainsi, des firmes comme Adidas, Kraft, Mattel, Hasbro, Nestlé, Carrefour, Delhaize et Unilever ont-elles suspendu leurs contrats avec APP et réformé leur chaîne de production en y bannissant tout produit issu de la déforestation.

En mai 2013, le moratoire de deux ans annoncé par le président indonésien Yudhoyono expirera. L'initiative d'APP intervient donc à un moment crucial.

«Nous invitons les autorités indonésiennes à profiter de cette avancée pour renforcer et prolonger le moratoire, en commençant par la révision de toutes les concessions existantes. Le gouvernement doit également s'atteler à un meilleur contrôle de la réglementation forestière actuellement en vigueur. Des groupes industriels comme APP doivent par ailleurs apporter leur contribution à des programmes de protection des forêts. Seule une action conjointe des autorités indonésiennes, de l'industrie et du monde associatif pourra encore assurer un avenir aux tigres de Sumatra, menacés de disparition, conclut An Lambrechts.»

Aucun commentaire Ajouter un commentaire

Poster un commentaire 

Pour poster un commentaire, vous devez être inscrit(e).