Des auteurs en Laponie pour témoigner de la destruction des forêts anciennes, sacrifiées pour la production de papier

Communiqué de presse - 11 avril, 2005
une délégation d’auteurs européens se rend ce jour dans l’extrême nord de la Finlande (Laponie) pour mieux cerner la menace qui plane sur ces forêts qui comptent parmi les dernières forêts anciennes d’Europe. Les auteurs invités à participer à ce voyage pourront ainsi découvrir les zones forestières qui sont cruciales pour la survie des éleveurs de rennes Sámis. Une compagnie d’état finlandaise procède à des abattages dans ces zones pour satisfaire l’appétit de l’industrie du papier.

Forêts anciennes de Finlande

Les auteurs participant au voyage sont tous supporters de la campagnemenée par Greenpeace pour amener le secteur de l'édition versl'utilisation de fibres recyclées et ce, afin de protéger les dernièresforêts anciennes. Ces auteurs ont accepté le titre d'ambassadeurs desforêts anciennes et se sont engagés à publier leur prochain livre surdu papier recyclé ou du papier respectueux de l'environnement. Ilscomptent également inviter leurs éditeurs à imprimer leurs collectionssur du papier respectueux de l'environnement.

Le panel d’auteurs est composé comme suit:

  • pour la France: Aurélie Filipetti,
  • pour la Belgique:  Karel Verleyen
  • pour les Pays-Bas: Lydia Rood,
  • pour l'Espagne: Teresa Mendez et Javier Moro,
  • pour l'Italie: Niccolo Ammaniti,
  • pour la Grande-Bretagne; Ken Finn et pour la Finlande, Robin Valtiala.

D'autres auteurs soutiennent la campagne mais ne participent pas auvoyage en Finlande: Margaret Atwood pour le Canada, Isabel Allende pourle Chili, Ian Rankin pour la Grande-Bretagne, José Saramango pour lePortugal et l'Espagne et Günter Grass pour l'Allemagne.

Un des objectifs de la campagne menée par Greenpeace en Finlande estd'obtenir un moratoire sur les coupes forestières dans les forêts quisont cruciales la survie du mode de vie Sámis. Geoffroy Meurée, unjeune militant belge s'est récemment rendu en Finlande pour ycontribuer à la démarcation des terres utilisées par les bergers Sámis*et convoitées par l'industrie du bois.

"Ce voyage a été pour moi des plus instructifs, témoigne GeoffroyMeurée. Une forêt ancienne ne ressemble en rien à une forêt ayant subil'impact de l'homme. En Laponie, les forêts anciennes abritent desarbres d'âge différents et remplissent une fonction exceptionnellepuisqu'elles servent de pâturages hivernaux pour les rennes etcontribuent à perpétuer le mode de vie spécifique des Sámis. Lasituation sur place est très tendue et les enjeux ne sont pas toujoursbien compris. Il semble pourtant évident que la Finlande disposed'autres solutions pour alimenter son industrie du papier. Ce que j'aivu dans les dernières forêts anciennes de Finlande, quasi les dernièresforêts de ce type en Europe, mérite d'être sauvegardé. Si nousn'agissons pas, il sera rapidement trop tard."

De nombreuses solutions existent pour éviter de faire du monde del'édition un complice de la destruction des derniers réservoirs debiodiversité de la planète. Pour rappel, 80% des forêts anciennesexistant de par le monde ont détruites ou dégradées.

Le secteur de l'édition est invité à utiliser du papier recyclé et desfibres certifiées FSC (Forest Stewardship Council, label internationalreconnu par l'ensemble du mouvement environnemental) pour répondre àses besoins. La demande exponentielle en papier fait peser une menaceimportante sur les forêts anciennes. La majorité des produits à base depapier utilisés en Europe occidentale est fabriquée au départ de fibresvierges originaires de pays comme la Finlande ou la Russie où setrouvent les dernières forêts anciennes d'Europe. Le cas de la Russiese complique encore puisque l'on estime qu'environ 50% du commerce dubois est entaché d'illégalités. La situation au Canada n'est pas desplus enviables: 45% des dernières forêts anciennes (de type boréales)du nord du continent américain ont été attribués à des compagniesforestières pour répondre à la demande en papier.

Les auteurs participant au voyage en Finlande sont persuadés que lesecteur de l'édition peut jouer un rôle crucial dans la protection desdernières forêts anciennes du monde. Notamment en intégrant un critèreenvironnemental aux critères de publication existants et en s'engageantà imprimer leurs ouvrages sur du papier respectueux des forêtsanciennes. 

Thèmes