Des voix du monde entier pour s’opposer à l’élargissement du ring de Bruxelles

« Madame Crevits, la planète entière est concernée par votre décision »

Poster un commentaire
Communiqué de presse - 20 mars, 2013
Bruxelles, le 20 mars 2013 : Greenpeace a réalisé une vidéo réunissant des voix du monde entier à l’attention particulière de Hilde Crevits, ministre flamande de la mobilité. Le clip l’invite à prendre conscience de la réalité des changements climatiques telle qu’elle est aujourd’hui vécue par des millions de personnes de par le monde. Le gouvernement flamand doit prendre prochainement des décisions importantes concernant l’élargissement du ring de Bruxelles.

Les citoyens qui interpellent la ministre Crevits sont originaires d’Afrique, d’Asie (Indonésie, Philippines, Inde), des Amériques (Brésil et États-Unis) mais aussi du Royaume-Uni ou encore d’Australie.

Une grande partie de la planète a, en effet, été confrontée ces dernières années à des conditions météorologiques extrêmes. Un projet comme l’élargissement du ring de Bruxelles contribuera à l’accentuation de ce phénomène.

“Le monde vit au rythme d’une crise climatique sans précédent et le gouvernement flamand fait comme si de rien n’était, déplore Joeri Thijs, responsable de la campagne Climat/Transports de Greenpeace Belgique. La Flandre ne peut pas continuer à ignorer l’impact climaticide de certains de ses projets. En misant sur des bandes de circulation supplémentaires, la Flandre nous fait prendre des vessies pour des lanternes. L’élargissement du ring de Bruxelles est une vraie fausse solution. A terme, on ne peut rien en attendre d’autre qu’une augmentation du trafic et des émissions de CO2. Il est évident que la Belgique devrait s’atteler à une réduction drastique de ses émissions de gaz à effet de serre.»

Dans les prochaines semaines, la ministre Crevits devra statuer sur le dossier avec l’ensemble de son gouvernement. Les études de mobilité et d’incidence environnementale actuellement sur la table du gouvernement flamand démontrent à suffisance que des alternatives comme une optimalisation du réseau de transports en commun et des pistes cyclables comme l’instauration d’un péage urbain seraient performantes sur les plans de la mobilité, de la sécurité routière et du climat. (2) Pour Greenpeace, il est indispensable que le gouvernement flamand opte pour de telles solutions.


Notes aux rédactions

(1) Le dérèglement climatique s’observe partout sur la planète. L’Australie a récemment déploré de violents incendies de forêt consécutifs à des périodes de canicule. Quant aux inondations ou sécheresses, elles sont légion et attestées par le World Resources Institute et le GIEC.

(2) Le dernier projet du Strategisch Milieu-effecten rapport voor de Brusselse ring se trouve ici. Un résumé des avis rendus par les différentes personnes est disponible sur simple demande auprès du service de presse de Greenpeace. L’étude de mobilité qui a précédé la rédaction de ce document peut être téléchargée ici.

Aucun commentaire Ajouter un commentaire

Poster un commentaire 

Pour poster un commentaire, vous devez être inscrit(e).