Importation de bois de la RDC : une opération risquée pour les négociants européens

Une cargaison suspecte d’Afrormosia interceptée par les autorités locales dans le port d’Anvers

Publication - 9 avril, 2013
Au cours des deux dernières années, le problème de l’exploitation forestière illégale à grande échelle en République démocratique du Congo (RDC) a été documenté par des ONG nationales et internationales. Au mois de mars, Greenpeace a encore démontré dans son rapport « Coupez ! L’exploitation forestière illégale en République démocratique du Congo (RDC) – un mauvais scénario » que l’abattage illégal est monnaie courante en RDC. De récents rapports du REM (Resources Extraction Monitoring, l’observateur indépendant de l’application de la loi forestière et de la gouvernance en RDC, financé par l’Union européenne) soulignent en outre que toutes les grandes sociétés industrielles d’exploitation forestière actives en RDC sont impliquées dans l’exploitation illégale.