Fukushima deux ans après : des victimes livrées à elles-même

2 commentaires
Publication - 6 mars, 2013
Les retombées de la catastrophe nucléaire de Fukushima sont encore en cours, pour des centaines de milliers de victimes au Japon, à qui une indemnisation juste, équitable, équilibrée est toujours refusée. Au Japon, aujourd’hui confronté à la réalité d’un accident nucléaire grave, le système permet à l’industrie nucléaire de se soustraire à ses responsabilités, laissant l’argent public compenser son désastre.

Un rapport de Greenpeace International, détaille comment les graves lacunes de la réglementation nucléaire mondiale laissent aux institutions et aux contribuables la responsabilités de payer les coûts d’un accident nucléaire.
Ni les exploitants de centrales nucléaires, ni les fournisseurs d’équipements clés, ne sont concernés par les coûts engendrés … par eux !

Lisez le rapport.

2 commentaires Ajouter un commentaire

Antonio dit:

...des victimes livrées à elles-même, ça ne m'étonne pas, celles de Tchernobyl attendent depuis 35 ans !
Ce qui m'a toujours étonné avec le Nucléaire c'est cette volonté de jouer "la politique de l'autruche" ...faites nous confiance, tout va bien...

Posté 22 octobre, 2013 à 19:55 Signaler un abus Répondre

Brigitte Schoorman-Delaby dit:

J'ai vu, par hasard, le documentaire "welcome to fukushima" du réalisateur belge Alain de Halleux, hier sur la RTBF. Cette rég...

Posté 13 mars, 2013 à 12:54 Signaler un abus Répondre

Lire la suite Réduire

1 - 2 de 2 résultats.

Poster un commentaire 

Pour poster un commentaire, vous devez être inscrit(e).