Solutions

Il est urgent de mettre en place une politique de déboisement zéro. 80% des forêts anciennes de la terre ont déjà disparu. Or, ce sont ces forêts-là qui constituent les véritables joyaux de notre planète. Elles abritent la plus importante partie de la biodiversité sur terre.

Protéger les forêts tropicales

Il est absolument essentiel de préserver les forêts les plus précieuses situées en Amazonie, dans le bassin du Congo et en Asie du Sud-Est. Nous devons nous défaire de cette logique de destruction pour adopter une logique de protection des forêts. En d’autres termes, il faut mettre un frein au commerce du bois et empêcher que d’autres précieux espaces forestiers soient sacrifiés au profit de terres cultivables.

Réglementer le marché du bois

En 1992, le Sommet de la Terre à Rio a défini le bois « durable ». Il est socialement bénéfique, écologiquement adapté et économiquement viable. C'est ce bois-là qu'il faut promouvoir. Pour participer à cet assainissement du marché du bois, il faut valoriser le bois produit localement et de manière responsable. Les entreprises, les États et les consommateurs doivent respecter ces principes lors de leurs achats.

Au niveau international, seul le label FSC (Forest Stewardship Council ou Conseil de bonne gestion forestière), donne des garanties suffisantes. Ce label international doit garantir la préservation des ressources naturelles et les droits des peuples indigènes et des salariés de l'industrie du bois. Cette certification FSC n’est pas sans failles. En tant que membre de FSC, Greenpeace pointe activement du doigt les faiblesses du système, de sorte que le label puisse améliorer son fonctionnement et préserver son intégrité.

Soutenir les pays forestiers

Les pays industrialisés doivent financer un fonds international de lutte contre la déforestation. Ce fonds offrirait aux pays forestiers des incitations financières pour qu'ils préservent leurs forêts. Ces pays doivent également être soutenus dans le domaine de la gouvernance et de l'application des lois. Cela implique un contrôle strict des titres de propriété forestière.

Créer des aires protégées

Lors du Sommet de la Terre, en 1992, les gouvernements de 187 pays ont adopté la « Convention sur la diversité biologique » (plus d'info sur www.cbd.int). L'objectif était de préserver la biodiversité animale et végétale, notamment par la création d'aires protégées. Malheureusement, cette Convention est restée lettre morte. Il faut la mettre en œuvre pour que la biodiversité, notamment en milieu forestier, soit enfin préservée.

Les dernières mises à jour

 

Remise petition pour les forêts du Congo

Album photos | 29 septembre, 2010

Table-ronde forêts du Congo

Image | 29 septembre, 2010 à 14:11

Responsable de la campagne Forêt pour Greenpeace et en contact permanent avec son bureau congolais, An Lambrechts retient du débat que l'exigence de cohérence revendiquée par Greenpeace et les 18.829 signataires de la pétition semble entendue de...

Table-ronde forêts du Congo

Image | 29 septembre, 2010 à 14:10

La N-VA, le parti de Peter Luykx que l'on découvre ici aux côtés des présidents 'verts, Wouter Van Besien et Sarah Turine a prêté une oreille attentive aux propositions de Greenpeace pour une aide au Congo plus cohérente. Son parti envisage...

Table-ronde forêts du Congo

Image | 29 septembre, 2010 à 14:09

Plaidoyer démocrate chrétien pour une coopération belge plus attentive à bien estimer l'impact environnemental des projets qu'elle défend, notamment en matière d'infrastructures routières dans la bouche de Georges Dallemagne et sous l'oeil...

Table-ronde forêts du Congo

Image | 29 septembre, 2010 à 14:08

Les représentants des formations 'rouges', Messieurs Dirk Van der Maelen et Philippe Mahoux ne manquent pas d'insister sur l'importance des forêts congolaises pour la population locale. Michel Genet, directeur général de Greenpeace prend note du...

Table-ronde forêts du Congo

Image | 29 septembre, 2010 à 14:06

Les pétitions remises, les représentants des partis politiques avancent leurs solutions pour l'aide belge au Congo. Wouter Van Besien (Groen!), Sarah Turine (Ecolo) et Peter Luykx (N-VA) commentent les propositions faites par Greenpeace.

Remise petition

Image | 29 septembre, 2010 à 14:04

Hilde Vautmans de l'Open VLD empoche elle aussi son 'chèque pour la sauvegarde des forêts'. Un placement à investir dans la nouvelle politique belge de coopération au développement...

Remise petition

Image | 29 septembre, 2010 à 14:03

Wouter Van Besien, président de Groen! rencontre son premier arbre parlant... La conversation a porté sur la sauvegarde du deuxième poumon vert de la planète !

Remise petition

Image | 29 septembre, 2010 à 14:00

Fin connaisseur du Congo, Georges Dallemagne (cdH) a reçu les pétitions pour son parti sous l'oeil attentif des bénévoles de Greenpeace.

Déforestation en Indonésie : les fausses promesses de Sinar Mas

Image | 29 juillet, 2010 à 17:30

Malgré sa promesse, le premier producteur d’huile de palme en Indonésie a choisi de poursuivre la destruction des forêts tropicales et des tourbières profondes sur l’île de Bornéo. Sinar Mas, via sa filiale Smart (spécialisée dans l’huile de...

1 - 10 de 75 résultats.

Thèmes