Supermarchés et consommateurs

Page - 22 avril, 2010
Nous avons tous un rôle à jouer dans la préservation des réserves de la mer. C'est évident pour les pêcheurs et les gouvernements. Mais c'est vrai aussi pour les supermarchés, les commerçants et les consommateurs. Les Français mangent deux millions de tonnes de poissons de mer par an! Nous pouvons agir sur les filières de pêche et privilégier celles qui sont responsables.

En proposant aux consommateurs des produits respectueux de la mer, elle leur offre la possibilité de peser sur le marché du poisson.

Les supermarchés

La grande distribution est un acteur majeur du circuit du poisson et des fruits de mer. Si elle prend ses responsabilités dans la lutte contre la surpêche et la pêche illégale, elle peut transformer profondément le marché. En renonçant aux produits issus de la pêche pirate, elle assainit la filière. En proposant aux consommateurs des produits respectueux de la mer, elle leur offre la possibilité de peser sur le marché du poisson.

Malheureusement, les efforts réalisés par la grande distribution sont ridicules. Une enquête que nous avons réalisée en 2008 a donné des résultats affligeants. La plupart des chaînes de supermarché n'offrent pas ou très peu de poissons issus de la pêche durable. Certaines proposent des produits labellisés MSC (Marine Stewardship Council, Conseil pour la bonne gestion des mers). Mais ce label, comme tous les autres, est insuffisant. A chaque fois, les normes ne sont pas assez rigoureuses pour protéger efficacement les stocks de poissons sauvages et la vie marine.

Notre enquête a également montré que la plupart des grandes chaînes de supermarché n'offrent pas ou très peu d'étiquetage pour les produits de la mer. Quand il y en a, il renseigne trop rarement sur les lieux de pêche, les techniques utilisées et les impacts environnementaux.

Greenpeace demande donc à la grande distribution de s'approvisionner en produits de la mer pêchés et élevés durablement et de proposer un étiquetage complet et précis dans ses magasins: nom du poisson, zone et technique de pêche.

Les consommateurs

Le consommateur a une responsabilité: celle d'acheter ou non les produits de la mer qu'on lui propose au marché, chez le poissonnier, au supermarché ou au restaurant. Il peut influer sur les filières du poisson et valoriser la pêche « durable ». Vu le peu d'informations dont il dispose, c'est difficile.

Nous pouvons quand même agir au quotidien, en respectant quelques règles:

  • Faire ses courses en utilisant notre liste rouge
  • Ne plus consommer de thon rouge, de requin et de poisson de grands fonds (comme le flétan, le grenadier ou l'empereur)
  • Eviter les espèces suivantes: bar, cabillaud, carrelet, crevette, églefin, espadon, limande, lotte, merlu, raie, saumon de l'Atlantique, sole, thon, (albacore, germon, obèse), sauf précisions de votre commerçant
  • Privilégier les produits issus d'une pêche durable et locale
  • Eviter de consommer les poissons pendant leur période de reproduction.

De manière générale, considérez que le poisson ne peut être un produit de consommation courante. Ainsi, vous participerez efficacement à la lutte contre le pillage de nos mers et océans.

Thèmes