Les problèmes

Page - 16 novembre, 2007
Nous sommes actuellement confrontés à une crise chimique sans précédent. La production mondiale de substances chimiques est passée de 1 million de tonnes en 1930 à plus de 400 millions de tonnes aujourd'hui. Certaines de ces substances ont la particularité d'être à la fois bioaccumulables (accumulation dans les tissus vivants et dans la chaîne alimentaire), peu biodégradables et potentiellement toxiques.

Bon nombre d'analyses scientifiques indiquent que des substances particulièrement préoccupantes s'accumulent dans notre environnement (jusque dans les régions polaires et alpines) ainsi que dans notre corps (sang, lait maternel, foie,…). Des études ont aussi montré que certains de ces composés sont capables d'affecter les systèmes nerveux ou hormonaux, d'accroître les risques de cancers ou de réduire la fertilité. Ces mêmes substances sont utilisées dans la plupart de nos biens de consommation (les produits textiles et cosmétiques, les appareils électroniques et électriques,…) desquels elles peuvent être libérées.

 

Technologie toxique

Au niveau mondial, nous constatons aujourd'hui une forte progression de la consommation de biens électroniques et électriques contenant des produits toxiques, des substances chimiques persistantes et des métaux lourds. Parce qu'ils ont été fabriqués en utilisant ces substances, les produits ne peuvent être éliminés ou recyclés sans risque.

Chaque année, des centaines de milliers d'ordinateurs et de téléphones portables usagés sont déversés dans des décharges ou brûlés dans des fonderies. Des milliers d'autres sont exportés, souvent illégalement, de l'Union européenne (UE), des États-Unis (USA), du Japon et d'autres pays industrialisés vers l'Asie. Là-bas, les ouvriers des chantiers de récupération de ferraille sont exposés à un cocktail de substances chimiques toxiques lorsqu'ils désassemblent les produits.

Ces montagnes de produits électroniques obsolètes se développent à une vitesse très inquiétante. Si les groupes électroniques qui tirent profit de la fabrication et de la vente de ces appareils n'assument pas leurs responsabilités, la situation ne fera qu'empirer. Pourtant, il est possible aujourd'hui de fabriquer des produits propres et durables qui peuvent être recyclés, mis à jour ou éliminés en toute sécurité.