Historique

Page - 31 mars, 2005
De 1971 à aujourd'hui, Greenpeace a déjà parcouru un long chemin, ponctué par de nombreuses victoires.

Greenpeace est née en 1971. A l'époque, les Etats-Unis avaient l'intention de procéder à une série de tirs nucléaires sur l'île d'Amchitka, près de la côte de l'Alaska. Les défenseurs de l'environnement et les scientifiques craignaient que ces essais n'aient des conséquences désastreuses.

Bob Hunter accompagné de Phyllis Cormack et Ben Metcalfe sont en route pour Amchitka pour protester contre les essais nucléaires aux États-Unis.

Un petit groupe de Canadiens estimaient que la situation ne pouvait plus durer ainsi: ils affrétèrent un petit chalutier et mirent le cap sur Amchitka. Leur but? Sensibiliser l'opinion publique. Jamais ils n'ont atteint leur lieu de destination, mais leur action remporta néanmoins un vif succès: le monde entier était au courant des intentions des Etats-Unis.

Ce petit groupe s'est ensuite cherché un nouveau nom: Greenpeace, pour évoquer l'environnement et la paix.

La chasse baleinière

En 1972 et 1973, Greenpeace s'est opposée aux essais nucléaires français, sur l'atoll de Moruroa, dans l'océan Pacifique.

À partir de 1975, Greenpeace a mené des actions fructueuses contre les baleiniers norvégiens, espagnols, russes, islandais et japonais. A Terre-Neuve, les militants n'ont pas hésité à asperger les fourrures des bébés phoques de peinture pour ainsi les protéger des chasseurs norvégiens et canadiens en quête de fourrure. Pour y parvenir, ils n'hésitaient pas à s'aventurer jusque dans la zone de tir des harpons.

Bureau belge

Greenpeace n'était connue en Belgique que pour ses actions internationales contre les essais nucléaires et pour la protection des phoques. Cette image a changé grâce à l'ouverture d'un bureau Greenpeace à Bruxelles en 1984. La première action en Belgique était dirigée contre les pluies acides. Ce combat a eu un impact important grâce au soutien de Greenpeace International. Au cours de la même année, Greenpeace Belgique passait de 1 à 10 employés. Elle ne comptait à l'époque que quelques centaines de sympathisants.

Aujourd'hui, Greenpeace Belgique emploie environ 40 personnes. L'organisation peut à présent compter sur le soutien de 100.000 sympathisants et s'occupe d'un large éventail de sujets allant des changements climatiques aux substances toxiques, en passant par l'énergie nucléaire, les forêts et l'agriculture durable.

Actions d'éclat

Cette première expédition vers Amchitka en septembre 1971 a marqué le début de 40 ans d'actions, de recherches et de concertations. Pendant toutes ces années, les valeurs de départ sont restées inchangées. Greenpeace est principalement connue pour ses actions d'éclat. La publicité est une arme puissante; personne ne peut plus dire qu'il "n'était pas au courant".