Artic Sunrise

Page - 8 mars, 2004

Arctic Sunrise

Ironiquement, avant que Greenpeace n'acquière le MV Arctic Sunrise, celui-ci servait à chasser le phoque. Greenpeace l'avait aussi affronté alors qu'il livrait du matériel au gouvernement français pour la construction d'une piste d'atterrissage en plein milieu d'un habitat de pingouins en Arctique. Greenpeace a pourtant acheté l'Arctic Sunrise en 1995, par le biais d'une entreprise du nom d'Arctic Sunrise Ventures, car les propriétaires norvégiens du bateau ne voulaient pas le vendre à Greenpeace.

La coque est arrondie et sans quille, ce qui permet au bateau de sortir de la glace plutôt que d'être écrasé par celle-ci. Fin 1996, Greenpeace avait fait préparer l'Arctic Sunrise pour qu'il puisse supporter les conditions glaciales dans les régions polaires.

Changements climatiques

L'année du protocole de Kyoto (1997), l'Arctic Sunrise a été le premier navire à faire le tour de l'île James Ross, dans l'Antarctique. Un exploit grisant, mais aussi très inquiétant. L'expédition était possible suite à la fonte et à l'effritement partiels d'une plaque de glace gigantesque. La cause? Le réchauffement de la planète.

L'Arctic Sunrise a souvent servi à étudier les conséquences des changements climatiques. En 2005, des scientifiques sont montés à bord pour se rendre dans la région du pôle Nord. Ils furent choqués d'y découvrir qu'un grand glacier du Groenland fondait beaucoup plus vite qu'ils pensaient. En 2007, Greenpeace a transformé l'Arctic Sunrise en une petite salle de cinéma et a parcouru les ports néerlandais pour y montrer le célèbre film d'Al Gore sur le climat. En 2009, le navire a passé de nombreux mois à la côte du Groenland et la glace de mer, pour documenter les effets du changement climatique sur la région. 

Des coups

L'Arctic Sunrise a pris pas mal de coups au cours de son existence chez Greenpeace. Tout près de l'Amazonie, il s'est vu encercler par des bûcherons illégaux, ivres et agressifs. Le baleinier japonais Nisshin Maru a intentionnellement éperonné le bateau en 2006. En mai 2008, des thoniers turcs ont accueilli l'Arctic Sunrise par une pluie de morceaux de plomb, infligeant également des dégâts importants à notre hélicoptère. 

Arctic 30
mercredi 30 octobre 2013 Free the Arctic 30

 

Le 19 septembre 2013, tous les membres d'équipage de l’Arctic Sunrise ont été arrêtés par les autorités russes après avoir tenté d'aborder une plate-forme pétrolière en mer de Petchora pour protester contre des projets de forages en Arctique. Selon les autorités russes, les militants auraient mis en danger le personnel de la plate-forme par leur action.

D'abord détenus à Mourmansk, au-delà du cercle polaire, ils avaient été ensuite transférés à Saint-Pétersbourg avant d'être remis en liberté sous caution en novembre puis finalement de bénéficier d'une amnistie, en décembre.

Si les membres d'équipage ont finalement été libérés, le navire Arctic Sunrise est toujours aux mains des autorités russes.  

Spécifications

  • En mer : depuis 1996
  • Construction : 1975
  • Type : bateau à moteur pour la navigation maritime
  • Port d'immatriculation : Amsterdam
  • Longueur : 49,6 mètres
  • Vitesse maximum : 13 noeuds
  • Capacité : 12 (max. 30) personnes

 

Webcam