L’ascension est périlleuse. Envers et contre tous, six militantes de Greenpeace escaladent le Shard à Londres, 310 mètres de hauteur, soit le plus haut gratte-ciel d’Europe Occidentale. L’ascension a débuté vers 4h ce matin. Ce gratte-ciel se situe dans la même rue que le siège britannique de Shell.

Elles s’appellent Victoria, Ali, Sabine, Sandra, Liesbeth et Wiola. En atteignant le sommet à 310 mètres, elles tenteront de déployer une grande œuvre d’art qui illustre la beauté de l’Arctique.

Victoria est une de nos activistes de Colombie-Britannique. Si elle agit aujourd’hui, c’est pour protester contre les projets de Shell et d’autres compagnies pétrolières qui souhaitent forer en Arctique.

Cette région du globe est en première ligne du dérèglement climatique : l’augmentation des températures y est deux fois plus rapide qu’ailleurs. La fonte des glaces qui en résulte fait de l’Arctique la cible des industriels qui convoitent son sous-sol riche en pétrole, l’une des énergies les plus polluantes et responsable des dérèglements climatiques… Un cercle vicieux qui doit être brisé !

Pour suivre en direct (en anglais – en images) et laisser des messages de soutien : http://iceclimb.savethearctic.org/

Mise-à-jour, 15h45 : Après 16h d'ascension, les six jeunes femmes ont réussi à atteindre le sommet du gratte-ciel le plus haut d'Europe où elles ont accroché un drapeau Save The Arctic. Grâce à leurs efforts et leur détermination, elles ont mobilisé 60 000 personnes qui viennent s'ajouter aux plus de 3 millions de Défenseurs de l'Arctique!! Bravo!

Depuis le 21 juin 2012, jour où nous avons lancé cette campagne ambitieuse pour protéger l'Arctique, plus de 3 millions de personnes ont rejoint le mouvement. Nous devons perséverer : l’Arctique russe est en passe de devenir le nouvel Eldorado de Shell qui vient de s'associer avec Gazprom, le géant russe de l'énergie. La lutte pour sauver l’Arctique doit être menée.

Devenez défenseur de l'Arctique


Inspiré du blogue de Greenpeace France.