Le tribunal de Saint-Pétersbourg a décidé ce matin de la libération sous caution de Alexandre Paul, le Montréalais membre des 30 de l’Arctique détenu en Russie depuis maintenant plus de deux mois.

Comme plusieurs autres membres de l’équipage lors de leur comparution devant le juge, Alexandre a affiché ce matin le message « Save the Arctic », réaffirmant ainsi sa détermination toujours intacte à protéger l’Arctique des forages pétroliers.  

La mère d’Alexandre Paul, touchée par la solidarité des activistes de Greenpeace, déclarait hier : « Je vois des gens qui passent pacifiquement à l'action, faisant la lumière sur l'injustice, tout comme Alexandre le faisait dans l'Arctique avant d'être illégalement arrêté » .

Nous souhaitons voir Alexandre rentrer chez lui le plus vite possible.

Toujours pas libres

En dehors du montant de la caution demandée par les autorités russes, les conditions de libération d’Alexandre et des autres #Arctic30 ne sont pas encore connues. Pourront-ils rentrer dans leur pays retrouver leurs proches ou devront-ils demeurer en territoire russe en attente de leur procès?

Le premier à avoir été entendu par les juges russes est l’Australien Colin Russell. Il est pour l’instant le seul à s’être vu refuser la libération sous caution pour des raisons elles aussi inconnues. Sa détention sera donc prolongée de 3 mois, jusqu’au 24 février 2014.

Pour Colin et les autres, nous ne devons pas perdre de vue que les charges n’ont toujours pas été levées. Ils risquent toujours d’être injustement condamnés pour des crimes qu’ils n’ont pas commis : le hooliganisme et la piraterie. Ils encourent toujours jusqu’à 15 ans de prison.


Que fait le Canada ?

Le ministre des Affaires étrangères, John Baird, est jusqu’à maintenant resté silencieux devant cette injustice. Pourtantle gouvernement Conservateur a le devoir d'agir pour ses ressortissants, surtout lorsqu'il s'agit d'une injustice aussi flagrante. Alors que le gouvernement du Québec a réagi à notre action d'hier et s'est prononcé en faveur de la libération définitive des activistes, le gouvernement ne fait toujours rien.

Si vous n'avez pas envoyé de message au ministre des Affaires étrangères John Baird pour le presser d'agir, voici 3 actions que vous pouvez poser aujourd'hui :

1 Envoyer un courriel à John Baird lui demandant d'agir en vue d'obtenir la libération définitive des deux Canadiens et l'abandon des accusations de piraterie et de hooliganisme totalement disproportionnées.

2- Envoyer un tweet à John Baird via son compte Twitter @HonJohn Baird. Voici des exemples de Tweet que vous pouvez lui envoyer :
 Agissez pour la libération définitive d'Alexandre Paul et Paul Ruzycki 

 La Pays-Bas ont réagi. Pourquoi le Canada reste-il silencieux face à l'injustice des  ? 

 Angela Merkel a réclamé la libération des . Qu'en est-il de vous M. Baird? 

Les 2 Canadiens des  toujours accusés de piraterie et de hooliganisme. Le Canada doit se réveiller.  

3- Partager le plus possible! Par courriel, via les médias sociaux, etc... Plus on sera nombreux à lui envoyer des messages, moins il pourra nous ignorer.

Ensemble, ramenons Alexandre et Paul à la maison!