Incroyable ! Mais l'ADQ est le seul parti politique qui a refusé de répondre aux questions concernant l'environnement que Greenpeace à envoyé aux cinq partis principaux. L'excuse ? Pour l'ADQ, il « importe [...] de laisser la période électorale en être une de dialogue direct entre les partis et les citoyens ». L'ADQ semble croire que les citoyens ne doivent pas connaître les engagements de l'ADQ sur les enjeux environnementaux... Curieuse façon de faire de la politique et de dialoguer...