Afin de souligner le 27e anniversaire de l’accident nucléaire de Tchernobyl, Greenpeace et le 5e Festival de films de l’Environnement de Montréal (FFEM) propose LA TERRE OUTRAGÉE en guise de film clôture qui relate la vie bouleversée d’un couple après l’accident nucléaire. Greenpeace profite de l’occasion pour inviter le public à signer sa pétition qui demande à l’industrie nucléaire de payer pour la totalité des dommages en cas d’accident.

Avec la catastrophe nucléaire de Fukushima qui continue de faire les manchettes, et la constante pression du lobby nucléaire pour étendre ses activités et sa capacité de production partout dans le monde, les leçons à tirer de Tchernobyl sont nombreuses. LA TERRE OUTRAGÉE devrait nous servir de réveil face aux risques bien réels que cours des millions de citoyens vivant à proximité de centrale nucléaire partout dans le monde. Nous sommes tous et toutes concernés par cette industrie irresponsable.

Le film est présenté au Cinema du Parc vendredi le 26 avril à 18:30 à Montréal.

Une cinquième édition sur le thème de la mobilisation populaire

Greenpeace est très heureuse de promouvoir la 5e édition du Festival de Films de l'Environnement de Montréal. À de nombreuses reprises, le 7e art a démontré qu’il est un puissant outil de mobilisation pour éveiller les esprits. Nous espérons que les éveils seront nombreux et invitons le public à se déplacer en grand nombre pour regarder ce film de très grande qualité.

Pour sa 5e édition, le FFEM a choisi le thème Environnement et luttes citoyennes : Virage vers l'avenir. Parmi la programmation, soulignons les très inspirants HERITAGE FIGHT : LE COMBAT POUR DEMAIN et QUELQUES HOMMES COURAGEUX qui relatent les histoires de communautés déterminées à se battre pour protéger ce qui n’a pas de prix. Dans un souffle d’espoir et d'ingéniosité, TRANSITION 2.0 et NATUROPOLIS expriment l’incroyable pouvoir de la force du nombre lorsqu’elle s’oriente vers la recherche de solution, alors, qu’à l’inverse, en grande primeur au Québec, le documentaire GREEDY LYING BASTARDS examine le pouvoir, la corruption et l’avidité de l’industrie des combustibles fossiles et des « climatosceptiques » qui tentent d’enrayer la lutte aux changements climatiques.

Partout dans le monde, des gens ordinaires se battent pour faire des choses extraordinaires pour la planète comme nous l’avons vu au Québec dans la lutte contre les gaz de schiste. La programmation du FFEM rend honneur à ces citoyens qui font la différence pour la planète.

À propos du FFEM

Le Festival de Films de l’Environnement de Montréal en est cette année à sa cinquième édition et se définit comme étant la seule vitrine cinématographique en ville entièrement dédiée aux films à portée environnementale. Fondé par le programmateur du Cinéma du Parc Roland Smith et Stéphane Carré, le festival donne chaque année, en développant un thème particulier, la chance aux spectateurs d’en savoir plus sur les enjeux et les débats qu’engendre la gestion de notre environnement.