Tout un samedi pour le colonel PKF! Alors que les participants du Festival des solidarités s’apprêtent à entendre une conférence de Gabriel Nadeau-Dubois, le porte-parole de La CLASSE, une tout autre scène a lieu à quelques pas de là dans la cour de l’école Le Plateau dans le Parc Lafontaine. Entouré de spectateurs curieux, d’un tigre et de bénévoles de Greenpeace, le colonel PFK se prépare à faire… le grand saut !

Profitant de ce samedi ensoleillé, Greenpeace au Québec avait invité le public à assister au « saut du colonel » dans un immense baril PFK. Cette activité symbolique avait pour but de démontrer que l’entreprise touche le fond du baril en optant pour des emballages faits de fibres provenant de la destruction des forêts tropicales indonésiennes. Des études menées par Greenpeace ont révélé que le géant de la restauration rapide s’approvisionne auprès de l’Asia Pulp and Paper (APP) afin de produire ses emballages, un joueur important dans la déforestation en Indonésie et la disparition du tigre de Sumatra, une espèce menacée.

Des spectateurs s’arrêtent pour observer le plongeon du colonel PFK, au Parc Lafontaine, à Montréal. Organisé par Greenpeace, l’événement visait à dénoncer l’implication de l’entreprise dans la destruction des forêts tropicales indonésiennes. Visitez greenpeace.ca/stopPFK.  Cet événement de Greenpeace faisant partie d’une série d’activités semblables ayant cours un peu partout à travers le monde depuis le dévoilement de l’implication de l’entreprise dans la destruction de la forêt tropicale.  L’activité a attiré un bon nombre de personnes et tous ont eu leur chance de faire plonger le colonel … dans le fond du baril !

Également,  les participants ont reçu des autocollants et un pamphlet de la campagne les invitant à passer à l’acte sur la page greenpeace.ca/stopPFK.

Greenpeace tient à remercier chaleureusement les bénévoles qui ont fait de cet événement un succès.

Le tigre de Sumatra, une espèce menacée et victime de la déforestation en Indonésie. © FotosearchÀ vous d’agir! Dites à PFK de cesser d’emballer ses produits à partir de fibres provenant de la déforestation des forêts indonésiennes. 

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Lisez le rapport  « PFK : déforestation indonésienne au menu ! »

Rejoignez notre dynamique groupe de bénévoles !