Après avoir fait escale dans une vingtaine de communautés à travers le Québec et les provinces maritimes, la tournée Greenpeace pour un thon durable prend fin. Cependant, la campagne de sensibilisation sur la plus grande marque de thon non durable ne s’arrêtera pas là ! 

Durant notre tournée, nous avons pu discuter avec les gens des conséquences qu’ont les méthodes de pêche destructrices sur nos océans. Que ce fût devant des supermarchés ou bien sur les plages, tout le monde était très curieux de savoir ce qui se cache vraiment derrière l’étiquette Clover Leaf.

 

Les enfants à Parlee Beach, au Nouveau-Brunswick, sont venus nous voir pour en savoir plus sur la pêche au thon. La plupart d’entre eux ont même colorié des dessins qui seront envoyés à la compagnie Clover Leaf pour essayer de les convaincre de changer leurs pratiques d’approvisionnement.

Un évènement, particulièrement important à souligner, est le concours de sculptures de sable que l’équipe de la tournée a organisé. À Brackley Beach, sur l’Île du Prince-Édouard, les enfants ont été invités à sculpter dans le sable leurs animaux marins préférés. Plusieurs ont choisi des requins et des tortues. Voilà, malheureusement, des animaux souvent pris par les méthodes de pêches utilisées par les pêcheurs de thon !

 

Une fois à Halifax, nous avons rejoint notre ami Hector le requin bleu au « Busker Festival » durant la première journée de « shark week » (« La semaine du requin »). Ensemble, les amis requins ont mené des activités de sensibilisation sur les requins mis en danger à l’international et dans les eaux canadiennes.

 

Nous avons continué notre tournée en nous arrêtant à des épiceries à Truro, Amherst et Saint John, NB. Ce dernier arrêt est aussi l’endroit où est situé le département des ressources humaines de Clover Leaf. Notre requin n’a pas postulé pour un poste, mais nous avons profité de cette opportunité pour faire de la sensibilisation à plusieurs endroits de la ville.

Les médias des régions nous ont suivis tout le long de la route, de Montréal à Sept-Îles et de Québec à Halifax. En plus d’avoir pu sensibiliser les gens qu’on rencontrait dans la rue, notre plaidoyer pour une pêche plus durable et nos demandes sur les changements que Clover Leaf doit implémenter se sont fait voir et entendre à la radio, à la télévision et dans les journaux.

Maintenant, avec la rentrée scolaire qui s’approche, l’équipe « Change Clover Leaf » sera de retour pour faire des présentations dans les écoles et pour offrir aux parents des idées pour des « lunchs » – sans thon Clover Leaf, bien sûr !

Suivez notre page Change Clover Leaf  pour rester au courant de nos prochaines activités.