Si vous faites partie de la scène environnementale québécoise, il y a de très grandes chances que vous ayez déjà partagé avec lui une conversation animée sur les gaz de schiste ou le côté obscur des sables bitumineux.  Encyclopédique et passionné du dossier climat, voilà près de dix ans que Patrick Bonin analyse et fait campagne sur la question climatique. Aujourd’hui, Greenpeace a le grand bonheur de l'accueillir dans son équipe à titre de porte-parole et responsable de l’antenne québécoise de l’organisation pour la campagne Climat-Énergie et Arctique. Afin de faire plus ample connaissance, Greenpeace lui a posé 5 questions. 

Patrick Bonin, Responsable de la campagne Climat-Énergie et Arctique.

1)     Pourquoi avoir choisi l’environnement?

À cause de la crise du verglas! À l’époque, je complétais une formation de gestion de crise en cas de sinistres. J’ai vu de mes yeux les inondations du Saguenay de 1996 et le grand verglas de 1998. Ce fut une révélation. L’augmentation de la température de la planète modifie l’environnement et augmente les phénomènes météorologiques extrêmes. Si le réchauffement climatique fait dorénavant la pluie et le mauvais temps, j’ai décidé de m’appliquer à promouvoir la seule solution : la prévention. Dans le cas des changements climatiques, cela veut dire écouter la science et réduire nos émissions de gaz à effet de serre.

2) Quel est ton meilleur souvenir d’écologiste?

La grande manifestation du 22 avril 2012 du Jour de la Terre! Plus de 250 000 personnes ont envahi les rues de Montréal pour affirmer leur appartenance à la Terre et exiger le respect et le partage du bien commun. Ne reste plus qu’à repousser les limites et concrétiser d’autres avancées environnementales.

3) Quelle est la bataille environnementale de l'heure?

Le défi est de nous libérer des combustibles fossiles (pétrole, gaz et charbon) avant qu’il ne soit trop tard. La situation actuelle est sans précédent dans l’histoire. Il nous faudra être ingénieux, vigilants et déterminés face aux richissimes lobbys des hydrocarbures qui, malgré leur apparence de fossiles, restent bien vivants et actifs auprès de nos élus et décideurs. Nous sommes convaincus et devrons être convaincants.

4) Pourquoi Greenpeace?

Greenpeace possède la réputation, les réseaux et les ressources qui lui permettent de véritablement faire une différence. La dimension internationale de l’organisation est également un facteur-clé du succès de l’organisation. L’indépendance de Greenpeace est également unique : nous sommes « à l’abri » des lobbys en n'acceptant aucun don provenant d'entreprises, de corporations, de partis politiques ou de gouvernements.

5)  Quel est ton message aux membres de Greenpeace?

C’est un plaisir et un honneur de me joindre à la grande famille de Greenpeace! Merci de vous impliquer et de nous soutenir! Vivement nos futures victoires pour la planète.

 

Pour suivre Patrick Bonin sur Twitter : @patbonin.

En savoir plus