Greenpeace au Québec tient à féliciter Mme Pauline Marois, à titre de première femme à la tête du gouvernement, ainsi que son équipe pour leur affectation à la gouvernance du Québec. Greenpeace souhaite communiquer son entière collaboration pour relever les défis environnementaux tels que la protection du Nord, la fermeture de Gentilly-2, le retrait du prêt de 58 millions de $ pour la mine d'amiante Jeffrey, la mise en place du nouveau régime forestier, l’affranchissement des énergies sales et la lutte aux changements climatiques.

« Greenpeace sera au front pour défendre l’environnement et le bien commun et nous sommes prêts à collaborer avec le nouveau gouvernement en place sur les enjeux de l’heure » a affirmé Nicolas Mainville, directeur de Greenpeace au Québec.

Organisation fondamentalement pacifique, Greenpeace déplore les actes de violence ayant eu cours durant le discours de Mme Marois et souhaite exprimer ses condoléances les plus sincères aux familles touchées par l’attentat.


Le Plan Nord, la suite…
Le gouvernement précédant à mis en place le Plan Nord et le Parti Québécois s’est dit motivé à poursuivre cette ruée vers le Nord. Greenpeace est convaincue que plusieurs étapes doivent être franchies avant toute exploitation industrielle du Nord, comme plusieurs milliers de Québécois l’ont exigé dans le cadre d’une pétition pour le Gel du Plan Nord mis en ligne le 22 avril dernier. Cette pétition exige qu’avant toute industrialisation dans le Nord, les écosystèmes soient protégés adéquatement, les Premières Nations aient toutes donner leur accord et que la lumière soit faite sur les scandales de corruption dans le secteur de la construction.

Une nouvelle venue à l’Assemblée nationale
Greenpeace tient également à saluer Françoise David pour son élection dans Gouin et voit d’un bon œil son arrivée à l’Assemblée nationale compte tenue des engagements ambitieux en environnement pris par Québec Solidaire dans sa plateforme électorale, son programme et son Plan Vert. Le parti s’était d’ailleurs mérité la meilleure note dans le cadre du bulletin d’évaluation environnemental des partis fait par une coalition de groupe environnementaux. Greenpeace au Québec souhaite que Mme David entreprenne cette nouvelle mission avec courage, détermination et humanisme.