HR 875 n'est pas un nouvel OGM de Monsanto. « HR » ne signifie pas « herbicide résistant » (tolérant aux herbicides), mais plutôt « House of Representatives » (Chambre des représentants) et le numéro 875 fait référence au numéro du projet de loi. Donc, HR 875 est un projet de loi actuellement débattu à la Chambre des représentants aux États-Unis. Ce projet de loi HR 875 proposé par Rosa DeLauro, une élue démocrate dont le mari Stanley Greenburg a travaillé pour... MonsantoLe projet de loi 875 est l'arme législative de destruction massive dont le but, sous le couvert de la modernisation de la sécurité alimentaire, est de rendre criminel la constitution de stock de semences par les agriculteurs, avec des peines de prison et des amendes de confiscation pour les petits agriculteurs, la trace par GPS, 24 heures sur 24, pour les animaux de fermes et l'imposition des normes industrielles aux petits agriculteurs. Le but de Monsanto est de verrouiller les agriculteurs en les forçant d'adopter les produits vendus par Monsanto (semence OGM, herbicides, brevetage du porc). Les petits agriculteurs biologiques risquent de faire les frais si cette loi était adoptée.  Rappelons-nous que ce sont les petits producteurs fromagers d'ici qui ont fait les frais de zèle des autorités dans le cas de la listériose provenant d'une usine du géant Maple Leaf. Le projet de loi HR 875 est la tentative par Monsanto de contre-carrer les mesures de la nouvelle administration Obama comme la consultation prolongée de la révision de la réglementation des OGM (la première depuis 22 ans).   HR 875 est un moyen de tuer la concurrence que représente l'agriculture biologique pour Monsanto.