21avril 

La science est on ne peut plus claire, si on ne se réveille pas rapidement, nous connaitrons un réchauffement planétaire de 6 degrés Celsius et des changements climatiques catastrophiques, voire le . Or, au lieu d’agir avec conviction et réduire les émissions de gaz à effet de serre, nos gouvernements pèsent sur l’accélérateur pour exploiter davantage le pétrole et le gaz.

Le gouvernement fédéral a abandonné Kyoto et démantelé les protections environnementales pour faciliter l’expansion des sables bitumineux dont il veut doubler la production d’ici 2020. Des projets de construction de pipelines de sables bitumineux voient le jour partout en Amérique du Nord. Même le Québec est menacé par le sale pétrole des sables bitumineux. Comble de l’ivresse pétrolière, le Québec veut se lancer tête première dans l’exploitation du pétrole de schiste.

Pourtant, le Québec est probablement la nation la mieux placée dans le monde pour prendre le virage des énergies propres. Nous sommes le royaume des énergies renouvelables, sommes ingénieux et fiers et possédons une solide expertise en électricité et en transport en commun (sans parler de nos nombreuses firmes d’ingénierie qui sont des plus créatives…].

IL EST TEMPS DE RÉVEILLER NOS GOUVERNEMENTS!

C’est pourquoi un vaste collectif issu des mouvements écologiste, citoyen, syndical, étudiant et autochtone (dont Idle no more et l’Assemblée des Premières Nations), appuyé par un regroupement de médecins, de scientifiques et de dizaines d’artistes, invite la population québécoise à prendre part à la Marche pour la Terre qui se tiendra le dimanche 21 avril prochain, à Montréal, à 14 heures.

Mobilisons-nous pour nous libérer des énergies fossiles, préserver le climat et prendre le virage vert.

Signez la Déclaration du 21 avril et joignez-vous à Gilles Vigneault, Fred Pellerin, Ariane Moffatt, Chloé Sainte-Marie, Claude Béland, Caroline Dhavernas, Dominic Champagne et plusieurs autres.

Utilisez la

Aussi, amenez votre réveille-matin ou votre cellulaire à 14 h le 21 avril on sonnera l’alarme. Parce que nos gouvernements sont dur de « comprenure » …