ogm j en veux pas 2Dans Le Devoir d'aujourd'hui, un article affirme que « Les OGM prolifèrent ». Cet article est basé sur des données fournies par l'ISAAA, une organisation du lobby international des OGM. La réalité est moins flateuse pour les OGM. Dans les quelques 45 pays qui ont l'étiquetage obligatoire, les consommateurs rejettent les OGM. Pourquoi Jean Charest continue-t-il à nous priver de notre droit de choisir et de refuser les OGM ? Dites-le à votre député-e !