Le géant de l’investissement au Canada, la firme Mackenzie Placements a annoncé tout récemment qu'elle cessait d'investir dans les opérations de pâte à papier de la forestière Asia Pulp and Paper (APP) celle-ci étant liée à l'exploitation forestière illégale et la destruction de l’habitat d’espèces menacées comme le tigre de Sumatra.


« Mackenzie a démontré son engagement envers l'investissement éthique et respectueux de l'environnement », a déclaré Shane Moffatt, responsable de la campagne Forêt indonésienne de Greenpeace Canada. « Tant qu’APP continuera de détruire les forêts tropicales et l’habitat du tigre de Sumatra, aujourd’hui en danger critique d'extinction, elle demeurera un paria dans la communauté des investisseurs. »


Mackenzie détenaient des actions dans la filiale d’Asia Pulp and Paper PT Indah Kiat Pulp & Paper Corp (INKP.JK) pour une valeur d'environ 24 millions de dollars américains. Dans une brève déclaration publiée sur son site, Mackenzie a déclaré: « PT Indah Kiat Pulp & Paper Corp TBK n'est plus détenue par Mackenzie. En se basant sur un examen complet de la filiale et en prenant tous les aspects de l'investissement en considération, le gestionnaire de portefeuille a déterminé que la vente de Indah Kiat était dans le meilleur intérêt des Mackenzie Placements. »


L'annonce de Mackenzie arrive juste après celle d’un autre grand investisseur international, Norway’s Skagen funds, qui vend ses parts dans Indah Kiat en se basant sur un « examen de la philosophie d'investissement, des directives éthiques et sur notre objectif de fournir à nos actionnaires avec le retour du risque optimal ajusté». Le prix de l'action Indah Kiat a baissé de 25 pour cent l'an dernier seulement.


Plus tôt cette année, Greenpeace a publié un rapport faisant suite à une enquête d'un an ayant révélé que l'usine Indah Kiat violait systématiquement les lois indonésiennes de protection des forêts, ainsi qu’une loi internationale protégeant le ramin, une essence d’arbre présente dans l’habitat du tigre de Sumatra notamment. Le rapport révélait également que l'usine est approvisionnée en bois issus de zones cartographiées comme étant l’habitat des tigres de Sumatra, dont il reste moins de 400 individus à l’état sauvage.

L’usine Indah Kiat, une des plus importantes au monde, exporte ses produits de pâtes et papiers en Europe, en Asie et en Amérique du Nord.
Depuis le scandale qu’a exposé Greenpeace autour de l’utilisation par APP de bois coupé illégalement dans ses opérations, de nombreuses grandes entreprises comme Danone, Xerox et Mondi ont toutes annulé leurs contrats avec APP.
APP, qui exploite cinq usines de pâtes et papiers en Colombie-Britannique, en Saskatchewan et en Nouvelle-Écosse sous la bannière Paper Excellence, continue de perdre des clients à un rythme accéléré en raison de ses antécédents et de sa réputation de plus en plus toxique.

Affaire à suivre…