Le Roundup, l'herbicide qui accompagne les OGM, serait plus dangereux que ce que l'industrie prétendait jusqu'alors et certainement plus toxique que le glyphosate, l'ingrédient principal du Roundup. L'étude scientifique publiée dans Archives of Environmental Contamination and Toxicology, dirigées par le Dr Doerge de la Food and Drug Administration (FDA) aux USA et qui paraîtra dans le numéro de juillet 2007, démontre les effets négatifs du Roundup sur les cellules embryonnaires humaines. Que confirme l'étude ? [Le Devoir] D'après les scientifiques : « Les cellules d'embryon sont bien plus sensibles. Les actions délétères du Roundup sont relevées à partir de doses très faibles (le produit vendu en magasin est dilué jusqu'à 10.000 fois) et elles sont confirmées, en particulier au niveau de la perturbation des hormones sexuelles à des doses non toxiques, notamment avec des extraits de placenta frais. Ces doses correspondent aux doses discutées pour être autorisées dans certains OGM tolérants au Roundup aux États-Unis [et au Canada]. Il est mis en évidence que c'est le produit Roundup tel que vendu qui est beaucoup plus toxique que le produit qui est connu et homologué pour être son principe actif, le glyphosate... Ces travaux pourront peut-être permettre de mieux comprendre les problèmes de fausses couches, de naissances prématurées, ou de malformations sexuelles chez les bébés, entre autres de couples d'agriculteurs. »