Les bénévoles de Greenpeace à Montréal, Sherbrooke et Québec se sont mobilisés pour informer les consommateurs et les supermarchés de ce qui se cache derrière les cannes de thon Clover Leaf. En effet, le plus grand vendeur de thon en boîte au Canada vend du thon à nageoires jaunes dont les stocks sont en déclin rapide et commercialise un produit capturé grâce à des méthodes de pêche particulièrement néfastes pour les autres espèces marines.

Les bénévoles à Montréal devant l'enseigne Provigo

Lundi, la petite troupe de bénévoles de Montréal s'est réunie face à l'enseigne Provigo sur l'avenue Mont Royal pour sensibiliser ses clients et demander au groupe Loblaws (à qui appartient Provigo) de faire pression sur Clover Leaf pour qu’elle change ses pratiques. Provigo ne devrait pas vendre de cannes de thon Clover Leaf tant que cette dernière ne change pas le thon qu’elle met dans ses cannes.

Mardi, nouveau décor à Sherbrooke, devant l'enseigne IGA (groupe Sobeys) où, à nouveau vêtus de costumes de requin et de thons à nageoire jaune, les militants réitéraient leurs actions. Enfin mercredi à Québec, les bénévoles se sont cette fois retrouvés devant un Métro et un IGA pour faire passer le message aux consommateurs et aux chaînes de supermarchés sur le thon non durable de Clover Leaf devant la façade de Métro et IGA. Les bénévoles se sont retrouvés pour clamer haut et fort leurs revendications.


Les bénévoles à Sherbrooke devant l'enseigne IGA

1) Clover Leaf doit cesser de se fournir auprès d'entreprises utilisant des méthodes de pêches destructrices notamment la palangre et la senne coulissante avec dispositif de concentration de poissons (DCP) qui tuent ou blessent plus de requins, tortues ou raies que d’autres méthodes comme la pêche à la canne.

La senne tournante consiste à encercler les bancs de thon par un large mur de filet. Cette méthode peut être utilisée avec des dispositifs artificiels appelés « concentrateurs de poissons » qui attirent, sans distinction, thon, requin, tortues et mammifères marins. La plupart seront rejetées à la mer mortes ou blessées, devenant ainsi des victimes inutiles de la pêche.

Les palangres sont de courtes lignes portant des hameçons appâtés, attachées à intervalles réguliers à une ligne principale qui repose sur le fond ou qui est suspendue horizontalement à l’aide de bouées. Les palangres capturent de nombreux requins menacés, des tortues, des mammifères marins et des oiseaux de mer.


Les bénévoles à Québec devant l'enseigne Métro

2) Clover Leaf  doit cesser de commercialiser du thon à nageoires jaunes (ou thon albacore) dont les stocks déclinent rapidement un peu partout dans le monde. Ce thon est inscrit sur la Liste rouge de Greenpeace.

3) Clover Leaf doit vendre uniquement du thon provenant de pêcheries équitables et soutenir ainsi les communautés côtières. Ces dernières dépendent économiquement du thon et sont souvent liés par des accords de pêche inéquitables et bénéficient de peu de soutien,voire aucun, dans leurs efforts pour protéger l’avenir de cette ressource.

4) Clover Leaf doit cesser de vendre du thon capturé dans des zones qui sont proposées au classement en réserves marines.

Voir :

Explications pédagogiques des différentes techniques de pêche

Du thon et des océans en santé

Prise accessoire

Thon rouge, obèse et albacore

Agissez :

Demandez à Chris Lischewski de changer de thon