©Reuters/ Rock ArsenaultLe rapport scientifique maintenu confidentiel par le Ministère des Ressources naturelles et de la Faune et dévoilé aujourd’hui par Le Devoir conclu que le développement en territoire forestier Cri, en plein coeur du Plan Nord, mène actuellement à la disparition du caribou forestier. Le rapport affirme que toutes activités industrielles doivent cesser et que le gouvernement doit protéger les dernières forêts vierges du secteur. 

Ce rapport semble confirmer que l'extrême pression exercée par l'industrie forestière et promue par le gouvernement de Jean Charest et son Plan Nord sont en train d'extirper cet icône de nos forêts publiques. Il est grand temps que le gouvernement accepte les demandes répétées des premières nations, appuyées par Greenpeace, et protège la Vallée de la Broadback de façon permanente. C’est là la seule chance de survie pour le caribou forestier. 

Il est incroyable que ce rapport aussi important sur l'état du caribou ait été caché des Québécois alors que Greenpeace et l'AQLPA révélait il y a deux semaines que 85% des Québécois considèrent important de protéger le Nord du Québec avant toute accélération de l'industrialisation.  

Waswanipi-Vallée de la BroadbackAlors qu'était publié aujourd'hui le bulletin de note des partis politiques en environnement, les 3 grands partis ont tous échoué au test de la protection de la biodiversité dans leurs programmes et plateformes, alors que seuls Québec Solidaire et Option Nationale visent une protection minimale de 20% du territoire. Il est temps que se saisisse de ce dossier l'ensemble de la classe politique et que des engagements fermes soient pris afin d'assurer la sauvegarde du caribou forestier.