La campagne de Greenpeace visant à « désintoxiquer » Zara vient tout juste de débuter et déjà plus de 250 000 personnes ont rejoint le mouvement et envoyé un courriel à Zara! Ils exigent que la plus grande chaîne de mode au monde fabrique des vêtements sans polluer l'eau.

Face à une telle marée humaine réclamant à l’entreprise du changement, Zara a réagi.

Zara a répondu à certains de vos courriels en se référant à sa « disposition à prendre des mesures afin d’éliminer dès que possible tout déversement de substances nocives ». Greenpeace est déjà en concertation avec l’entreprise pour voir comment concrétiser ces résolutions. Car des mots ne suffisent pas.

Dans le monde entier, des substances toxiques issues de l’industrie textile se répandent dans notre eau. Ces produits chimiques peuvent s’y dégrader pour devenir des particules encore plus dangereuses, qui perturbent le système endocrinien et peuvent même avoir un effet cancérigène.

Un grand nombre de ces éléments chimiques ont été détectés dans des produits Zara que nous avons soumis à des tests indépendants en laboratoire. Cela signifie qu’ils ont été utilisés durant le processus de fabrication avant d’être déversés dans les fleuves et rivières aux quatre coins du monde.

Une marque telle que Zara, qui écoule chaque année 850 millions de vêtements, exerce une influence majeure sur l’environnement et sur les populations qui utilisent la même eau pour vivre.

C’est pour cette raison que nous avons choisi Zara comme étape suivante dans notre combat pour un avenir sans produits toxiques. De par sa taille, Zara est idéalement placée pour servir de catalyseur d’un changement en profondeur de l’industrie de la mode. Les fournisseurs écoutent de telles entreprises car elles représentent un volume considérable de commandes, mais en tant que plus grande chaîne de mode, Zara peut aussi devenir un exemple à suivre pour d’autres fabricants.

Qu’attendons-nous exactement de Zara ?

 

Nous estimons que la plus grande marque de prêt-à-porter au monde a le devoir de bannir toute substance chimique nocive de son processus de fabrication, tout en exigeant la même chose de ses fournisseurs. Les populations vivant à proximité de ses usines, mais également les consommateurs, ont le droit de savoir ce qui se trouve dans leurs vêtements et quels sont les effets de ces substances une fois libérées dans l’environnement.

Quelques grands concurrents de Zara ont déjà ouvert la voie. Marks & Spencer, par exemple, s’est engagé à communiquer pour février 2013 des chiffres concernant la pollution causée par plusieurs de ses fournisseurs.

H&M a également fixé un délai concret pour l’élimination progressive totale des PFC, un des groupes de composés chimiques les plus dangereux d’usage dans l’industrie textile. Selon H&M, l’objectif pourrait être atteint d’ici le 1er janvier 2013.

Rien n’empêche donc Zara d’en faire autant pour ces substances et d’autres tout aussi nocives encore utilisées aujourd’hui dans la fabrication de vêtements ! L’entreprise n’a besoin que de 15 jours pour concevoir, fabriquer et commercialiser un nouveau vêtement. Nous sommes curieux de savoir si elle pourra adopter le même rythme pour stopper la pollution de l’eau et assainir une bonne fois pour toutes l’industrie de la mode.

Car Zara est au courant de ces problèmes depuis longtemps. Notre premier rapport dénonçant la pollution engendrée par l’industrie textile remonte déjà à il y a 18 mois. Depuis, Zara a brillé par son inertie. Mais grâce à votre incroyable soutien, à votre détermination et à votre créativité au cours de ces derniers jours, il semble que l’entreprise se réveille enfin.

En action !

Communiquez sur cette campagne avec vos amis. Plus nous serons nombreux, plus la direction de l’entreprise (comptant le troisième homme le plus riche de la planète) prendra conscience qu’elle doit de toute urgence se montrer active et ambitieuse pour stopper cette intoxication massive. Ensuite, jetez un œil sur la page Facebook de Zara ou envoyez-leur un message sur Twitter pour les inciter à prendre leurs responsabilités et à assumer le leadership qui leur revient en tant que plus grande chaîne de mode.

Zara est réputé pour réagir aux nouvelles tendances à la vitesse de l’éclair. Faites-lui donc comprendre de manière limpide que les nouvelles collections doivent être 100 % clean !

Participez à notre campagne Detox et partagez-la avec vos amis.