L’assemblée générale flotte littéralement sur une rivière amazonienne

Photo | 1 mai, 2012

Greenpeace s’est jointe à une flottille regroupant 300 collectivités traditionnelles locales de la forêt amazonienne afin d’exiger la fin des destructions forestières dans la réserve extractive de Verde Para Sempre (Réserve toujours verte). Au cours de cette « assemblée générale flottante », des navires se sont rassemblés sur la rivière Jaraucu, principale voie pour transporter le bois d’œuvre illégal à l’extérieur de la réserve, afin de témoigner du manque de gouvernance qui sévit dans la région. Les collectivités locales dénoncent la vente de fermes illégales situées sur la réserve extractive. - 7 avril 2012

Thèmes