Occupation liée à la fonte, au port de São Luís

Photo | 29 mai, 2012

Des membres de l’équipage du Rainbow Warrior, accompagnés de volontaires fêtent la fin d’une occupation de six heures. Un jour après que la présidente Dilma eut refusé d’apposer un veto complet aux changements controversés apportés au Code forestier du Brésil, des militants de Greenpeace ont commencé à occuper un amoncellement de fonte et des grues industrielles dans le port de São Luís. Une deuxième équipe de grimpeurs a occupé d’autres grues situées à bord du cargo. Greenpeace expose au grand jour les crimes graves commis lors de la production de la fonte brésilienne : esclavage, déforestation et invasion des terres autochtones. 21 mai 2012

Thèmes