Honte climatique

Vidéo | 18 décembre, 2009

Greenpeace condamne fermement l'arrogance des dirigeants des pays les plus puissants du monde et notamment de Stephen Harper pour avoir présenté au Sommet de Copenhague un accord à prendre ou à laisser. Sur le chemin du retour, ces derniers ont clamé que l'accord était conclu. Ce qui était faux. Derrière eux, ils ont laissé chaos et confusion. Copenhague est un véritable échec.