Depuis sa fondation, Greenpeace se bat pour protéger la santé de notre planète et nous continuons à être animé par l’espoir d’un avenir plus vert et plus pacifique. Voici quelques exemples des réalisations auxquelles nous avons contribué au cours des quelque 35 dernières années.

Au Canada

Années 2000

Février 2010 : Loblaw, le plus grand détaillant canadien, met fin à la vente de quatre espèces figurant sur la Liste rouge : le requin, la raie, l’hoplostète orange et la légine australe (bar du Chili). Cette initiative survient huit mois après la mise en place d’une politique en matière d’approvisionnement en produits de la mer durables. De plus, Loblaw souligne la nécessité de protéger les océans en plaçant, dans les plateaux maintenant vides au comptoir des produits de la mer, des affichettes informant les clients quant aux espèces qui ne sont plus disponibles en magasin et leur expliquant pourquoi ces espèces sont menacées.Plus de détails…

Janvier 2010 : Le Forest Stewardship Council (FSC)certifie près d’un million d’hectares dans la forêt du Grand Ours, en Colombie-Britannique. Plus de détails…

31 mars 2009: L’accord de protection de la forêt du Grand Ours entre en vigueur, mettant fin à l’une des plus longues campagnes de Greenpeace. Cet accord permettra de préserver de l’exploitation forestière un territoire équivalant à la moitié de la Suisse. Plus de détails…

7 février 2006: La Colombie-Britannique annonce un accord qui protégera la forêt du Grand Ours. Plus de détails…

2001: Au Canada, le gouvernement de la Colombie-Britannique endosse une entente historique conclue avec des compagnies forestières pour protéger la forêt du Grand Ours. Cette entente fait suite à des années de campagne menée par Greenpeace.

Années 1990

1998: Le géant de l’exploitation forestière MacMillan Bloedel annonce qu’il mettra fin aux coupes à blanc en Colombie-Britannique.

Années 1980

1982: La Communauté européenne interdit l’importation de peaux de bébés phoques à la suite des protestations publiques provoquées par les actions de Greenpeace au Canada.

À l’international

Années 2010

Février 2010: Après plusieurs années de pression de la part de Greenpeace pour que les entreprises en technologies offrent des produits électroniques non toxiques, la société d’informatique indienne Wipro annonce la mise en vente d’ordinateurs exempts de PVC (polychlorure de vinyle) et de BFR (agents ignifuges bromés). Plus de détails…

Années 2000

Novembre 2009: La société Clorox, géant des produits chimiques ménagers, annonce qu’elle cessera progressivement d’utiliser et de transporter du chlore gazeux dangereux aux États-Unis, cédant ainsi à des années de pressions sur l’industrie de la part de Greenpeace. Plus de détails…

Novembre 2009 : Safeway Canada diminue de moitié le nombre d’espèces sur la Liste rouge qu’elle vend en magasin, soit 6 espèces sur 12 : la mactre de Stimpson, l’hoplostète orange, la légine australe (bar du Chili), le requin, la raie et l’espadon. Plus de détails…

21 octobre 2009: Apple franchit les derniers pas vers l’élimination des plastiques PVC toxiques entrant dans la composition de ses ordinateurs MacBook et iMac, couronnant ainsi de succès la campagne Rendez ma pomme plus verte de Greenpeace. Plus de détails…

7 octobre 2009: À la suite de trois ans de campagne, Greenpeace fait avorter le projet de construction de la centrale au charbon de Kingsnorth, qui aurait été la première centrale électrique de ce genre à se construire en Grande-Bretagne depuis 20 ans. Plus de détails…

5 août 2009: Kimberly-Clark annonce une politique qui les place parmi les chefs de file de l’industrie en matière de développement durable, une grande victoire pour les forêts anciennes. Cette annonce met ainsi fin avec succès à la campagne Kleenex SOS Forêt de Greenpeace. Plus de détails…

25 août 2009: Après sept ans de pression de la part de Greenpeace, la compagnie forestière Metsähallitus (propriété d’État) accepte de laisser intacts les grands arbres des forêts anciennes du nord de la Laponie, permettant ainsi la survie du peuple des Sámis. Plus de détails…

Juin 2009 : Overwaitea Food Group retire plusieurs espèces se trouvant sur la Liste rouge. En effet, cette chaîne de supermarchés ne vend plus de requin, d’hoplostète orange, de thon à nageoires jaunes et d’espadon. Ce retrait coïncide avec l’entrée en vigueur d’une politique en matière de produits de la mer durables qui désigne clairement l’élimination des espèces de la Liste rouge comme un élément crucial d’un approvisionnement en produits de la mer durables. Plus de détails…

Mai 2009 : Loblaw met en place une politique en matière d’approvisionnement en produits de la mer durables. Plus de détails…

20 mai 2009 : L’opération de sauvetage de l’épave de la réserve écologique de Robson Bight est achevée, presque deux ans après qu’une barge transportant du matériel d’exploitation forestière ait répandu sa cargaison dans l’océan, déversant ainsi du pétrole dans la réserve. Plus de détails…

15 avril 2009: L’Allemagne annonce qu’elle deviendra le sixième pays de l’Union européenne à interdire la culture du maïs génétiquement modifié de Monsanto, la seule espèce génétiquement modifiée dont la culture commerciale est autorisée sur le territoire. Plus de détails…

12 mars 2009: La construction d’une mine de charbon à ciel ouvert est suspendue en Pologne, où Greenpeace a installé une station de sauvetage climatique en décembre 2008, ce qui empêchera le relâchement d’environ 50 millions de tonnes de CO2 dans l’atmosphère. Plus de détails…

Février 2009: À la suite de la campagne Stop au charbon de Greenpeace, ayant duré six mois, le ministre du Développement grec annonce que son gouvernement n’envisage pas le recours au charbon ou à l’énergie nucléaire pour l’avenir du pays. L’État encouragera plutôt les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. Plus de détails…

26 février 2009: Le géant de l’électronique Philips succombe aux pressions de Greenpeace et des consommateurs et devient un chef de file quant aux politiques de recyclage des produits électroniques. Plus de détails…

10 septembre 2008: Six militants de Greenpeace en Grande-Bretagne ont été acquittés par un jury populaire après avoir mené une action axée sur la contribution du chauffage au charbon aux changements climatiques. Les accusations avaient été portées contre eux après qu’ils aient escaladé la cheminée d’une centrale au charbon à Kingsnorth (Kent) en 2007, afin de forcer l’arrêt de la centrale. Plus de détails…

5 août 2008: À la suite de notre campagne contre le PVC toxique dans les années 1990, les États-Unis emboîtent enfin le pas à l’Europe et interdisent le PVC dans les jouets pour enfants. Plus de détails…

9 juillet 2008: Ferrero devient le dernier important utilisateur d’huile de palme à changer sa position pour appuyer un moratoire sur la déforestation dans les plantations de palmiers à huile en Indonésie. Plus de détails…

Juin 2008 : La Conférence des maires américains adopte une résolution visant à éviter l’utilisation des combustibles à teneur élevée en carbone. Cette résolution dissuade les plus de 850 villes américaines participantes d’acheter du pétrole provenant de l’exploitation des sables bitumineux en Alberta. Plus de détails…

15 mai 2008: À la suite de trois semaines d’actions, d’une annonce pastiche populaire et de 115 000 signatures recueillies en ligne, Unilever s’engage à appuyer un moratoire contre la déforestation dans les plantations de palmiers à huile en Indonésie. Plus de détails…

14 mars 2008: À la suite d’une campagne de Greenpeace menée en Argentine, le gouvernement argentin annonce l’interdiction des ampoules à incandescence énergivores. Plus de détails…

12 décembre 2007: La Société financière internationale, filiale de la Banque mondiale, s’engage à vendre sa participation en capital dans Olam International Limited, une entreprise impliquée dans le commerce de bois illégal qui avait fait l’objet du rapport Le pillage des forêts du Congo. Plus de détails…

6 décembre 2007: L’Irlande devient le premier pays de l’Union européenne à interdire les ampoules à incandescence énergivores. Plus de détails…

25 novembre 2007: Avec la collaboration d’autres groupes environnementaux, Greenpeace réunit 1,5 million de signatures d’appui et pousse le gouvernement argentin à promulguer sa première loi fédérale sur la protection de la forêt. Plus de détails…

26 mai 2007: Après quatre ans de campagne par Greenpeace pour mettre fin au chalutage par le fond, des représentants d’État de partout sur la planète se réunissent au Chili afin de ficeler un accord de pêche pour la région du Pacifique Sud et ainsi la protéger de cette technique de pêche destructrice. Plus de détails…

2 mai 2007: Apple annonce l’élimination progressive des substances chimiques les plus dangereuses de sa gamme de produits, en réponse à la campagne en ligne récipiendaire d’un Webby organisée par Greenpeace et les admirateurs d’Apple dans le monde. Cette campagne était destinée à faire d’Apple un chef de file en matière d’environnement en lui demandant de se pencher sur le problème des déchets électroniques. Plus de détails…

7 mars 2007: Le gouvernement néo-zélandais annonce l’annulation du projet de la centrale énergétique au charbon Marsden B à Northland. Greenpeace a mené une lutte de quatre ans contre cette centrale, comprenant neuf jours d’occupations, des procès devant la haute cour de justice, des protestations, un nombre record d’exposés publics et une station de radio pirate. Plus de détails…

15 février 2007: La haute cour de justice estime que la décision du gouvernement britannique visant à soutenir un programme de construction d’une nouvelle génération de centrales nucléaires est illégale parce que le gouvernement n’a pas consulté correctement la population et les groupes qui s’opposaient à l’énergie nucléaire. Plus de détails…

27 septembre 2006: L’Estonie décide de perquisitionner le navire Probo Koala après que celui-ci ait été bloqué par le Arctic Sunrise de Greenpeace pendant trois jours. C’est la première action officielle contre ce navire, qui a tué huit personnes et en a empoisonné des milliers d’autres en Côte d’Ivoire lorsqu’il a déversé en mer des déchets toxiques refusés par les Pays-Bas. Le navire se rendait librement en Estonie avant que Greenpeace n’agisse. Plus de détails…

25 juillet 2006: McDonald’s accepte d’arrêter la vente de produits fabriqués à partir de poulet nourri au soja cultivé dans les zones récemment déboisées d’Amazonie, et de mettre tout en œuvre pour convaincre les autres entreprises alimentaires de signer un accord de « zéro déforestation ». La pression de toutes ces entreprises force leurs fournisseurs à signer un moratoire de deux ans sur l’achat de soja provenant de régions fraîchement déboisées. Plus de détails…

26 juin 2006: Dell promet d’éliminer les substances chimiques les plus toxiques de ses produits, peu après que sa grande rivale, HP, en ait fait de même. Greenpeace a fait pression auprès des deux entreprises pour qu’elles rendent leurs produits encore plus verts et aident ainsi à réduire la quantité de déchets électroniques toxiques. Plus de détails…

31 mai 2006: L’Espagne confirme que les huit centrales nucléaires actives du pays seront progressivement démantelées au profit d’une énergie propre et renouvelable. Plus de détails…

3 avril 2006: Après des mois de pression de la part de Greenpeace, les fournisseurs de produits de la mer Gorton’s, Sealord et l’entreprise parente Nissui retirent leur soutien actif à la pêche à la baleine au Japon. Plus de détails…

9 mars 2006: Le géant électronique Hewlett Packard s’engage à élaborer un plan d’élimination progressive d’une série de substances toxiques de ses produits. Plus de détails…

16 février 2006: À la suite d’actions de Greenpeace, la France rappelle à quai le navire de guerre Clemenceau chargé d’amiante, dont elle avait prévu se débarrasser en Inde. Plus de détails…

14 février 2006: Un territoire (6,4 millions d’hectares) de la forêt amazonienne deux fois plus grand que la Belgique obtient, par décret présidentiel, un nouveau statut de protection plus élevé. Plus de détails…

13 janvier 2006: Des cyberactivistes convainquent un important client de Nissui en Argentine de ne rien acheter à une entreprise impliquée dans la chasse aux baleines. Plus de détails…

28 novembre 2005: Lors d’un référendum, la population suisse vote contre la culture et l’élevage d’organismes génétiquement modifiés (végétaux et animaux) pendant cinq ans dans l’ensemble du pays. Plus de détails…

24 novembre 2005: La Ville de Buenos Aires annonce son intention de mettre en œuvre une politique zéro déchet à l’issue d’une campagne menée par Greenpeace en Argentine. Plus de détails…

27 octobre 2005: L’intervention de quelques célébrités fait pencher la balance en faveur de la protection des forêts du nord de l’Argentine, après une longue lutte menée par Greenpeace et les indigènes Wichi. Plus de détails…

4 octobre 2005: Le géant de l’électronique Motorola et les sociétés de produits de soins corporels L’Occitane, Melvitacosm et Alqvimia suppriment les substances chimiques les plus toxiques de leurs produits. Plus de détails…

17 août 2005: Le géant de l’électronique LG s’engage à éliminer les substances toxiques de toute sa gamme de produits électroniques de consommation. Plus de détails…

5 juillet 2005: Le Parlement européen interdit aux fabricants de jouets d’utiliser six substances chimiques toxiques. Plus de détails…

29 avril 2005: Sony Ericsson annonce qu’elle éliminera graduellement les substances chimiques toxiques de ses produits. Cette décision est le fruit des efforts de milliers de participants à notre action en ligne pour pousser les entreprises électroniques à devenir propres. Plus de détails…

22 mars 2005: Le géant de la photocopie Xerox accepte de cesser d’acheter de la pulpe de bois à StoraEnso, une société d’exploitation forestière finlandaise. À la suite des pressions exercées par les cyberactivistes de Greenpeace, elle accepte également de mettre en œuvre une nouvelle politique d’approvisionnement. Plus de détails…

11 novembre 2004: Après des années de campagne menée par Greenpeace, le gouvernement brésilien crée deux grandes zones protégées en Amazonie, totalisant deux millions d’hectares. Plus de détails…

4 novembre 2004: À la suite de pressions continues exercées par Greenpeace, le géant des biotechnologies Bayer abandonne tous ses projets touchant les plantes génétiquement modifiées en Inde. Plus de détails…

29 octobre 2004: MQ Publications devient le premier éditeur britannique à collaborer avec Greenpeace dans le cadre de la campagne sur les livres, s’engageant ainsi à ne plus utiliser de papier provenant d’arbres de forêts anciennes. MQ Publications incite également de façon publique tous les éditeurs de Grande-Bretagne à lui emboîter le pas. Plus de détails…

29 octobre 2004: Les efforts de Greenpeace pour mieux encadrer la polluante industrie du démantèlement naval donnent lieu à un accord international entre 163 pays pour traiter les navires obsolètes comme des déchets. Plus de détails…

22 octobre 2004: La Russie ratifie le Protocole de Kyoto, ce qui permet à cet accord de protection du climat de dépasser le seuil requis pour relever du droit international. Plus de détails…

30 septembre 2004: Des cyberactivistes au Japon empêchent l’introduction de bouteilles en plastique non recyclables et non consignées en faisant céder le producteur de bière Asahi à la pression citoyenne. Plus de détails…

1er septembre 2004: Ford Europe renverse sa décision de détruire sa flotte de voitures électriques à haut rendement énergétique, les « Th!nk City Cars ». La pression exercée par Greenpeace et les cyberactivistes a convaincu Ford d’y penser à deux fois. Plus de détails…

20 juillet 2004: Queensland Energy Resources annonce la fin du projet Stuart Shale Oil en Australie, contre lequel Greenpeace a mené campagne. Plus de détails…

22 juin 2004: Unilever, Coca-Cola et McDonald’s s’engagent à éliminer les produits chimiques néfastes pour le climat dans leurs appareils de réfrigération. Plus de détails…

17 juin 2004: Le géant électronique Samsung annonce qu’il éliminera progressivement les substances chimiques dangereuses de ses produits après avoir vu ses produits de marque en rouge dans la base de données de Greenpeace, signifiant qu’ils contiennent des substances chimiques dangereuses. Plus de détails…

1er juin 2004: L’Islande renonce à son projet de tuer 500 petits rorquals, rorquals boréaux et rorquals communs sur deux ans, et s’engage à s’en tenir à un quota de 25 petits rorquals seulement sur l’année. Les cyberactivistes de Greenpeace ont mobilisé l’opposition nationale en recueillant 50 000 signatures de personnes s’engageant à visiter l’Islande si le gouvernement cessait de tuer les baleines. Plus de détails…

11 mai 2004: Monsanto annonce qu’elle suspend le développement et les essais sur le terrain de son blé génétiquement modifié Roundup Ready. Plus de détails…

2 avril 2004: L’Organisation maritime internationale, qui relève des Nations Unies, désigne la mer Baltique comme « zone marine particulièrement sensible », une mesure proposée et défendue par Greenpeace depuis plusieurs années. Plus de détails…

31 mars 2004: À la suite de la décision controversée du gouvernement britannique autorisant la culture commerciale du maïs génétiquement modifié, la seule entreprise autorisée à le faire retire sa demande. Plus de détails…

18 février 2004: Après des années de lobbying mené par Greenpeace pour demander l’élimination de tous les polluants organiques persistants, la Convention de Stockholm entre en vigueur. Plus de détails…

4 février 2004: En France, Esso perd son procès contre Greenpeace, qui avait conçu une parodie du logo d’Esso montrant un double signe de dollar. Plus de détails…

21 novembre 2003: Grâce au lobbying intensif mené par les cyberactivistes partout dans le monde, Greenpeace empêche les pays membres de l’Organisation maritime internationale de la retirer de la liste des membres. Plus de détails…

6 août 2003: Les Deni, un peuple indigène amazonien, célèbrent l’aboutissement d’une campagne de 18 ans pour protéger leurs terres de la coupe forestière. Pendant un mois, des bénévoles de Greenpeace utilisent un hélicoptère et des systèmes de GPS pour créer un « éco-corridor » autour de ce territoire de 3,6 millions d’hectares.

7 mai 2003: D’intenses efforts de lobbying de Greenpeace et de Global Witness aboutissent à des sanctions des Nations Unies pour le Libéria, pour cause d’exploitation forestière illégale. Plus de détails…

26 février 2003: Un tribunal français accepte de lever une ordonnance contre Greenpeace par rapport à la création d’une parodie du logo d’Esso. En juillet, Greenpeace s’était vue obligée de retirer le logo de son site Web. En appel, le tribunal a reconnu que cette représentation d’Esso sur un site Web désignant le géant de l’essence comme « Ennemi climatique numéro 1» relevait du domaine de la liberté d’expression.

7 février 2003: Au Danemark, McDonald’s cède à la pression et devient un chef de file en ouvrant ses premiers restaurants dont les systèmes de réfrigération ne contiennent pas de substances chimiques nocives pour l’environnement. Plus de détails…

2002: Le Brésil impose un moratoire sur l’exportation du bois d’acajou à la suite de révélations sur l’ampleur des coupes et du commerce illégaux. Les actions de Greenpeace partout dans le monde contribuent à rendre ce moratoire effectif. Plus de détails…

2002: L’Union européenne, suivie par le Japon, ratifie le Protocole de Kyoto sur les changements climatiques.

2002: Greenpeace contribue à faire échouer une importante campagne visant à permettre à nouveau la chasse commerciale à la baleine au Japon grâce à une proposition déposée à la Commission baleinière internationale.

Mai 2001: Après des années de négociations et de pressions venant de Greenpeace, une entente mondiale interdisant les polluants organiques persistants devient réalité en mai 2001 lorsqu’un traité des Nations Unies les interdisant est adopté.

2001: Le lobbying de Greenpeace ainsi que ses premières expéditions dans l’océan Antarctique et l’océan Atlantique pour dénoncer les navires pirates contribuent à l’adoption d’un plan d’action international pour lutter contre la pêche illégale dans les eaux internationales.

2000-2001: En Europe, à la suite de pressions venant des consommateurs, des détaillants, des producteurs d’aliments et des filiales de multinationales s’engagent à ne pas utiliser d’ingrédients génétiquement modifiés dans leurs produits. Grâce à ses réseaux de consommateurs dans 15 pays, Greenpeace teste les produits, rassemble des données sur les produits et les politiques, et révèle les cas de contamination. 

2000: Une interdiction d’importation est adoptée concernant tout le thon ventru capturé par les navires pirates dans l’Atlantique.

2000: Après huit de campagne par Greenpeace et d’autres groupes, le projet de construction du premier réacteur nucléaire de la Turquie à Akkuyu est annulé en juillet. Ce réacteur devait être le premier d’une série de dix dont la construction était prévue d’ici 2020.

2000: Le Protocole sur la biosécurité est adopté à Montréal. Il vise à protéger l’environnement et la santé humaine des risques posés par les organismes génétiquement modifiés (OGM) en contrôlant le commerce international des OGM. Greenpeace a fait campagne pour stopper la prolifération irréversible des OGM dans l’environnement et pour protéger la biodiversité de la pollution génétique depuis 1995. Plus de détails…

Années 1990

1999: Neuf pays décident de bannir la dangereuse résine phtalique des jouets en chlorure de polyvinyle souple (PVC) destinés aux enfants de moins de trois ans, et l’Union européenne annonce un moratoire d’urgence sur les jouets en PVC destinés à être mis en bouche.

1999: Le Tribunal international du droit de la mer oblige le Japon à cesser la pêche « expérimentale » du thon rouge du Sud.

14 janvier 1998: Le Protocole au traité sur l’Antarctique relatif à la protection de l’environnement entre en vigueur. Plus de détails…

1998: Un accord historique, soit la Convention pour la protection du milieu marin de l’Atlantique nord-est (Convention OSPAR), met fin à l’immersion des installations au large des côtes dans l’Atlantique nord-est. La Convention interdit également tous les déversements de matières radioactives et toxiques, suivant une recommandation de Greenpeace. Plus de détails…

1998: Shell accepte de ramener à terre la célèbre plate-forme pétrolière Brent Spar, où ses matériaux seront recyclés. Greenpeace faisait campagne depuis 1995 pour convaincre l’entreprise de ne pas immerger ses installations désuètes dans l’océan. Plus de détails…

1998: Après 15 ans de campagne de Greenpeace, l’Union européenne accepte de cesser la pêche au filet dérivant pour tous les navires de la flotte européenne et dans les eaux internationales d’ici 2001.

1997: Après une campagne de Greenpeace ayant duré plus de dix ans, les ministres de pays industrialisés adoptent le Protocole de Kyoto, acceptant ainsi à fixer des objectifs en matière de réduction juridiquement contraignants quant aux émissions de gaz à effet de serre.

1997: Greenpeace remporte le Prix Ozone du Programme des Nations Unies pour l’Environnement pour le développement de la technologie Greenfreeze, un réfrigérateur domestique qui contribue à limiter la destruction de la couche d’ozone et n’aggrave pas l’effet de serre.

1996: Les Nations Unies adoptent le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires. Plus de détails…

1995: À la suite d’un geste d’éclat de Greenpeace et grâce à la pression continue du public, Shell U.K. se résigne à ne pas couler la plate-forme de forage pétrolier Brent Spar dans l’océan Atlantique. Plus de détails…

1995: Les actions de Greenpeace pour arrêter les essais nucléaires français reçoivent une attention internationale. Plus de sept millions de personnes signent des pétitions qui en demandent l’arrêt immédiat. La France, le Royaume-Uni, les États-Unis, la Russie et la Chine s’engagent à signer le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires.

1995: À la suite d’une proposition faite avec le soutien de Greenpeace, l’UNESCO répertorie la forêt russe de Komi comme site du patrimoine mondial.

1994: Le sanctuaire de baleines de l’Arctique, proposé par la France et soutenu par Greenpeace, est approuvé par la Commission baleinière internationale.

1994: Les actions de Greenpeace révélant l’exportation de déchets toxiques des pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) vers les pays ne faisant pas partie de l’OCDE aboutissent à la Convention de Bâle, qui interdit cette pratique.

1993: La Convention de Londres sur les déversements en mer interdit l’immersion de déchets radioactifs et industriels de manière permanente dans le monde entier.

1992: La France suspend sa campagne d’essais nucléaires sur l’atoll de Moruroa, à la suite du passage du Rainbow Warrior sur la zone de test. Elle propose de les arrêter définitivement, si les autres nations concernées font de même.

1992: L’interdiction mondiale des grands filets dérivants de haute mer entre en vigueur.

1991: Les signataires du Traité de l’Antarctique s’entendent pour établir une période d’interdiction de l’exploitation minière d’au moins 50 ans pour que ce continent puisse continuer de servir à des fins scientifiques pacifistes.

1991: D’importants éditeurs allemands optent pour le papier sans chlore après que Greenpeace ait publié une version sans chlore du quotidien Der Spiegel dans le cadre de sa campagne contre le blanchiment au chlore.

Années 1980

1989: Les Nations Unies adoptent un moratoire sur l’utilisation des filets dérivants de grande taille, en réponse à l’indignation du public après que Greenpeace ait révélé le caractère destructif de ces méthodes de pêche.

1988: À la suite d’actions en mer et d’exposés de Greenpeace, la Convention de Londres sur l’immersion des déchets interdit l’immersion en mer de déchets organochlorés à l’échelle mondiale.

1985: Les essais nucléaires dans le Pacifique Sud redeviennent un sujet de controverse internationale, particulièrement après le sabotage par les services secrets français du Rainbow Warrior de Greenpeace.

1983: La Convention de Londres décrète un moratoire sur le déversement de déchets radioactifs en mer. Résultat des actions répétées de Greenpeace contre le déversement en mer, il s’agit de la première année pendant laquelle aucun déchet radioactif ne sera officiellement déversé en mer depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale.

1982: À la suite d’actions menées en mer contre les baleiniers, la Commission baleinière internationale adopte un moratoire sur la chasse à la baleine.

Années 1970

1978: Les actions de Greenpeace mettent fin au massacre des phoques gris dans les îles Orcades, en Écosse.

1975: La France abandonne ses essais nucléaires dans le Pacifique Sud après que Greenpeace ait protesté sur place.

1972: À la suite de la première action de Greenpeace en 1971, les États-Unis cessent leur campagne d’essais nucléaires à Amchitka, en Alaska.

Thèmes