Arctique : Dire STOP! à la ruée vers l’or noir. Greenpeace en action sur la plateforme de Cairn Energy

Actualité - 31 août, 2010
Ce matin, à l’aube, des activistes de Greenpeace ont escaladé une plateforme pétrolière située au large du Groenland (Mer de Baffin), une région convoitée par les géants du pétrole.

Activists at Cairn Energy Oil Rig, Arctic

À bord de zodiacs partis de l’Esperanza, présent depuis neuf jours sur les lieux, et ancré à environ deux kilomètres de la plateforme, les activistes ont dû déjouer l’important dispositif de sécurité déployé par la marine danoise : un bâtiment de guerre, des commandos à bord de vedettes et une flottille de la police.

Quatre grimpeurs chevronnés ont ensuite pris place dans des tentes suspendues au sommet de la plateforme, bloquant ainsi les activités de forage controversées de la compagnie pétrolière écossaise Cairn Energy.
Les activistes, installés à plus de 15 mètres au-dessus des eaux glaciales, ont assez de provisions pour tenir un siège de plusieurs jours. S’ils parviennent à maintenir l’arrêt des activités de forage, ne serait-ce que pour une courte durée, Cairn Energy aura du mal à boucler ses opérations de prospection avant que les conditions hivernales ne l’obligent à attendre l’année suivante.


Arctique : Dire STOP à la ruée vers l'or noir - ACTION

Une plateforme stratégique pour l’avenir de la région Arctique

La semaine dernière, Cairn Energy a annoncé avoir découvert du gaz sur une installation située à quelques kilomètres de la plateforme – mais pas de pétrole. La sonde s’est heurtée à une roche volcanique et la plateforme va devoir être déplacée à environ 100 kilomètres avant de procéder à un nouveau forage. Les militants de Greenpeace espèrent que l’action d’aujourd’hui retardera voire annulera ce déplacement.

Aujourd’hui, cette plateforme revêt une importance stratégique : elle pourrait donner le signal d’une ruée vers l’or noir en Arctique, ce qui ferait peser une lourde menace sur le climat et sur cet environnement fragile.
Empêcher les compagnies d’y trouver du pétrole dans les prochaines semaines, les forcera à attendre l’été prochain pour prospecter à nouveau. Greenpeace souhaite, qu’entre-temps, un moratoire international soit mis en place pour interdire les projets de forage en eaux profondes comme celui-ci.

Un écosystème unique en sursis

Dans la mer de Baffin, au large de l’île Disko, « l’allée des icebergs » abrite un écosystème à la fois unique et fragile. Cette région doit son nom à la présence de nombreux blocs de glace et à ses conditions extrêmes – facteurs qui ont découragé par le passé les tentatives de prospection. Cette région abrite 80 à 90% des narvals de la planète, des baleines bleues, des ours polaires, des phoques, des cormorans…
En cas de catastrophe comparable à celle qui a frappé le golfe du Mexique, des nappes de pétrole se trouveraient enfermées sous d’épais manteaux de glace pendant plus de deux ans.

Plutôt que de laisser les pétroliers pomper les dernières gouttes de pétrole dans des régions jusqu’ici préservées, les gouvernements doivent mettre un terme aux projets non conventionnels à hauts risques des compagnies et investir massivement dans le développement des énergies renouvelables. Nous avons les outils nécessaires pour sortir de notre addiction au pétrole. Seule la volonté politique fait aujourd’hui cruellement défaut !

Pour aller plus loin :
Le site dédié au pétrole non conventionnel : Go Beyond Oil