Percée internationale majeure dans la protection des forêts indonésiennes

Actualité - 5 février, 2013
Greenpeace salue l’engagement pris aujourd’hui par l’Asia Pulp & Paper (APP), l’un des plus importants fabricants de papier et d’emballage au monde, de mettre fin à la déforestation en Indonésie. Si mis correctement en application, il s’agira d’une percée majeure dans les efforts pour stopper la destruction des forêts pluviales de l’Indonésie.

 

« Nous félicitons APP pour son engagement à mettre fin à la déforestation, mais il faut surveiller ce qui se passe en forêt et nous suivrons de près les progrès », a déclaré Nicolas Mainville, responsable de la campagne Forêts à Greenpeace Canada. « Si APP met ses nouvelles politiques en œuvre, il fera un virage des plus importants et ce, après des années de destruction des forêts indonésiennes. Ce tournant confirmera que des changements sont possibles ailleurs. »

 

Après une décennie de pressions de la part du public et de récentes négociations avec Greenpeace, APP a publié une nouvelle politique de conservation des forêts, qui, si mise en œuvre, pourrait mettre fin à une longue histoire de destruction des forêts tropicales qui a suscité la controverse. Les forêts pluviales de l’Indonésie constituent un habitat vital pour des espèces en voie de disparition, y compris le tigre de Sumatra et pour des milliers d’autres espèces. L’industrie des pâtes et papiers est identifiée comme l’un des principaux responsables de la déforestation en Indonésie, aux côtés de l’industrie de l’huile de palme.

Dans le cadre de ses efforts pour transformer le secteur des pâtes et papiers en Indonésie, Greenpeace a mené des recherches novatrices et des campagnes à forte visibilité partout dans le monde. Celles-ci dénonçaient les fabricants de grandes marques internationales qui s’approvisionnaient auprès d’APP, le troisième plus grand producteur de pâtes et papiers à l’échelle mondiale. APP possède cinq usines de pâtes et papiers au Canada, sous l’identité de sa filiale Paper Excellence.

Action de Greenpeace en juin 2011. © Greenpeace

 

Après une vague de pression du public inspirée par Greenpeace, nombre de ces fabricants ont cessé de faire des affaires avec APP et ont adopté des politiques d’approvisionnement anti-déforestation. Plus de 100 entreprises sont passées à l’action, dont Adidas, Kraft, Mattel, Nestlé, Staples, Unilever, la firme canadienne White Paper Co. et Mackenzie Financial, un géant de l’investissement.

« Nous exhortons les entreprises et les gouvernements du Canada à profiter de l’élan créé par l’initiative d’APP dans ce secteur pour suspendre immédiatement les activités d’exploitation forestière en zones controversées et pour protéger les forêts menacées de la zone boréale canadienne, en commençant par la Vallée de la Broadback et les Montagnes Blanches, au Québec » a précisé Nicolas Mainville.

APP, qui fait partie du groupe Sinar Mas, est l’un des deux producteurs multinationaux de pâtes et papiers en Indonésie dont les produits sont fabriqués avec des fibres de la forêt pluviale et destinés aux fabricants de marques domestiques partout dans le monde. Greenpeace a écrit au PDG d’Asia Pacific Resources International (APRIL), le deuxième plus important producteur de pâtes et papiers en Indonésie, pour lui demander si cette entreprise prévoit d’emboîter le pas.

Inscrivez-vous à notre bulletin pour tenir à jour sur nos campagnes et découvrez plus de façons dont vous pouvez vous impliquer.

Faites un don pour appuyer les efforts de Greenpeace pour sauver le tigre de Sumatra

Appuyez notre travail! Greenpeace est une organisation indépendante qui n'accepte aucun financement de la part des gouvernements ou des entreprises. Nos actions, nous les menons grâce à vous. C'est vous qui faites la différence!

Thèmes