Une pub pour protéger la forêt Broadback

Actualité - 16 décembre, 2010
La Nation crie de Waswanipi et Greenpeace publient aujourd’hui une pleine page de publicité dans le quotidien Le Devoir pour exiger du gouvernement de Jean Charest la protection de la Vallée de la forêt Broadback.

Rappelons que le 3 novembre dernier, les Cris de Waswanipi et Greenpeace ont érigé une barricade symbolique au cœur de la forêt boréale du Québec pour contester la construction de chemins forestiers qui entraîneront la destruction de la Vallée de la Broadback.

EACOM Timber Corporation, la principale entreprise concernée, a très récemment démontré une ouverture envers la création d’une grande aire protégée dans la Vallée de la Broadback. Somme toute, Greenpeace et les Cris veulent assurer l’émergence d’une solution permanente et exigent que le gouvernement de Jean Charest fasse preuve de leadership dans ce dossier.

Greenpeace a documenté l’importance de la vallée de la Broadback dans son récent rapport scientifique Refuge Boréal. À l’aide d’outils cartographiques inédits, l’étude publiée en mai dernier met en évidence la richesse de ce secteur de plus de 22 000 km², dû à la présence de caribou forestier, à de grandes proportions de vieilles forêts, à la haute densité en carbone du secteur en plus de l’importance culturelle que revêt ce territoire pour les Premières Nations.

En savoir plus sur les efforts de la Nation Crie et de Greenpeace

Thèmes