Entente historique entre Kimberly-Clark et Greenpeace pour protéger la forêt boréale du Canada

Actualité - 4 août, 2009
Greenpeace et la société Kimberly-Clark ont annoncé aujourd'hui la conclusion d’une entente historique qui assurera une meilleure protection de la forêt boréale du Canada, notamment grâce à un mode de gestion axé sur le développement durable.

Une partie encore intacte de la forêt boréale

Le 5 août 2009

La précieuse forêt boréale du Canada est désormais mieux protégée!

Lire l'Allocution de Richard Brooks à la conférence de presse de Washington, D.C

Dans le cadre d'une conférence de presse conjointe tenue à Washington DC, Greenpeace et la société Kimberly-Clark ont annoncé la conclusion d'une entente historique qui assurera une meilleure protection de la forêt boréale du Canada, notamment grâce à un mode de gestion axé sur le développement durable. Kimberly-Clark est le plus important fabricant de papiers jetables au monde et cette entente servira de modèle pour les compagnies forestières partout sur la planète. Kimberly-Clark fabrique notamment les marques Kleenex et Scott.

Une telle entente aura un impact positif sur d'autres forêts anciennes partout dans le monde.

La protection de la forêt boréale du Canada

La forêt boréale du Canada est la plus grande forêt ancienne d'Amérique du Nord. Elle constitue l'habitat de plus d'un milliard d'oiseaux migrateurs et d'une foule d'espèces animales, dont certaines en péril (comme le caribou des bois et le carcajou). Cette nouvelle entente fait notamment en sorte qu'à moins de répondre à certains critères écologiques très stricts, Kimberly-Clark n'utilisera plus de pâte provenant des forêts Kenogami et Ogoki, dans le nord de l'Ontario. Ces forêts totalisent quelque trois millions d'hectares et elles sont au coeur d'une zone intacte ciblée en particulier par Greenpeace dans le cadre de la campagne Kleenex SOS Forêt.

De son côté, Greenpeace a mis fin à cette campagne, une lutte de près de cinq ans.

Citations des représentants de Greenpeace lors de la conférence de presse tenue à Washington, DC :

« L'annonce faite aujourd'hui démontre que la persévérance et le dévouement peuvent mener à de grandes victoires environnementales, même si cela implique de longues années de campagne. »

« Nous sommes passés d'une relation conflictuelle à une relation de collaboration, et la nouvelle politique forestière de Kimberly-Clark est le premier fruit de cette collaboration. »

« J'ai hâte de travailler avec Kimberly-Clark à l'implantation concrète de toutes les mesures qui découleront de cette politique. Kimberly-Clark est une entreprise énorme - elle utilise plus de 4,5 millions de tonnes de fibre et de pâte chaque année - et sa nouvelle façon de faire aura un impact profond sur l'industrie forestière partout dans le monde. »

« Je m'attends à ce que cette politique forestière et son implantation aient un effet boule de neige important au cours des années à venir. Nous avons déplacé une montagne et les conséquences positives se feront ressentir sur toute la planète. »

-Richard Brooks, coordonnateur de la campagne Forêts pour Greenpeace Canada

La conférence de presse a été tenue à Washington DC.

Les représentants des grands médias canadiens et américains étaient sur place.

La conclusion favorable des discussions entre Greenpeace et Kimberly-Clark signifie la fin des relations conflictuelles entre les deux parties et le début d'une nouvelle collaboration. Les papiers jetables de la multinationale seront désormais fabriqués en assurant la gestion responsable et la conservation des forêts, et en utilisant une proportion accrue de fibres recyclées.

La redoutable efficacité des militants et des pressions du marché

Greenpeace a lancé la campagne Kleenex SOS Forêt en novembre 2004.

L'objectif de cette campagne était de protéger les forêts anciennes, au Canada et ailleurs dans le monde. Greenpeace a fait pression sur Kimberly-Clark en s'adressant aux consommateurs et aux grands clients commerciaux de l'entreprise. En outre, et afin de donner plus de visibilité à la campagne, des centaines de gestes de protestations ont été organisés, entraînant l'arrestation de quelque 50 militants pour désobéissance civile pacifique. Greenpeace a aussi utilisé toutes sortes d'autres outils : rapports scientifiques, communications avec les médias, sensibilisation des actionnaires, etc.

Revivez la campagne en textes et en images    (anglais seulement)

L'effort des militants de Greenpeace est aujourd'hui chaudement récompensé puisque ces moyens de pression ont mené Kimberly-Clark à déposer une solide politique écologique. Elle devient ainsi le chef de file des trois plus grands fabricants de papiers jetables en cette matière.

Une deuxième victoire importante pour Greenpeace

Cette entente avec Kimberly-Clark constitue une deuxième victoire importante pour Greenpeace cette année dans le secteur des forêts. En effet, en mars dernier, nous avons célébré l'aboutissement d'une campagne de près de 10 ans pour protéger la forêt pluviale du Grand Ours, en Colombie-Britannique.

Menée avec l'aide de milliers de militants et de sympathisants, cette campagne a permis de créer le plan de conservation d'une forêt pluviale le plus complet de toute l'Amérique du Nord. La superficie protégée est presque équivalente à la taille de la Belgique.

Implantation des mesures chez Kimberly-Clark

Une fois implantées, les mesures résultant de la nouvelle politique de Kimberly-Clark auront notamment les effets suivants : protection des forêts les plus menacées de la planète, promotion de la gestion durable des forêts grâce aux produits certifiés par Forest Stewardship Council (FSC) et utilisation accrue de fibres recyclées dans les produits de l'entreprise.

Au cours du processus de négociation de cette politique, Kimberly-Clark a déjà cessé d'acheter chaque année plus de 325 000 tonnes de pâte provenant des forêts Kenogami et Ogoki. L'entreprise qui gère ces territoires refusait de protéger les zones menacées des forêts et de fournir à Kimberly-Clark des produits de pâte certifiés par le FSC.

Forêt boréale et changements climatiques

La forêt boréale joue un rôle essentiel dans le cadre de l'effort international de lutte aux changements climatiques. Cette forêt constitue le plus important réservoir terrestre de carbone de notre planète. Elle en retient 186 milliards de tonnes - soit l'équivalent de 27 années d'émissions mondiales de gaz à effet de serre. Si on rejette ce carbone dans l'atmosphère, il fera augmenter les risques de catastrophes associées aux changements climatiques partout dans le monde.

Dans sa politique, Kimberly-Clark définit comme objectif que 100 % de la fibre utilisée pour fabriquer ses produits provienne de sources écologiquement responsables. En pratique, cela signifie que l'entreprise utilisera beaucoup plus de fibres recyclées et de fibres certifiées par le FSC. En 2011, cette proportion passera à 40 % en Amérique du Nord (contre 29,7 % en 2007). À partir de 2012, Kimberly-Clark n'utilisera plus du tout de pâte provenant de la forêt boréale, sauf si elle est conforme aux normes du FSC.

Svp, aidez-nous à envoyer de nombreux messages pour féliciter Kimberly-Clark de contribuer à la protection de notre précieuse forêt boréale. Envoyez un courriel à son chef de la direction.

Voir les faits saillants
 
Voir les points saillants de la nouvelle politique de Kimberly-Clark
 
Lire le communiqué de presse
 
Lire la politique complète de Kimberly-Clark (anglais seulement)

Thèmes