Le potentiel des énergies solaires au Québec

Actualité - 9 septembre, 2011
Greenpeace dévoile aujourd'hui son rapport sur le potentiel des énergies solaires au Québec. Un rapport minutieux écrit pour Greenpeace par Diane Bastien et Andreas Athienitis, chercheurs au département de génie du bâtiment, civil et environnemental de l’Université Concordia de Montréal.

Les énergies solaires se révèlent extrêmement adaptées pour le territoire québécois. L’énergie solaire reçue par 0,1% du territoire du Québec suffirait à couvrir, en théorie, tous les besoins énergétiques actuels du Québec !

Quels sont les bienfaits des énergies solaires ?

Le rapport dresse un portrait du bénéfice que pourraient apporter les énergies solaires au Québec :

  • L’intégration du solaire pour des bâtiments mieux isolés, mieux conçus et plus confortables
  • Une plus grande sécurité de l’approvisionnement énergétique (comme lors d’événements météorologiques extrêmes durant la crise du verglas de 1999)
  • La réduction des pics de consommation d’électricité lors des grands froids permettrait à Hydro-Québec de ne pas avoir à investir dans des centrales additionnelles.
  • Des transports électrifiés diminueraient la pollution atmosphérique au Québec.
  • Une diminution du déficit commercial en réduisant l’importation et la consommation d’énergie fossile (13 milliards de dollars annuellement).
  • Une réduction des émissions de gaz à effet de serre au Québec.

Le rapport conclut que d’ici 2050, la consommation énergétique des bâtiments au Québec pourrait être réduite de moitié si tous les nouveaux bâtiments étaient conçus pour une utilisation optimale de l’énergie solaire sous toutes ses formes (chaleur, électricité et éclairage naturel) et incluant l’efficacité énergétique. Il faudrait également que tous les bâtiments existants soient rénovés en incluant par exemple des serres sur les toits, des solariums, des collecteurs photovoltaïques, des revêtements extérieurs collectant la chaleur ainsi que des fenêtres améliorées et des pompes à chaleur.

Promouvoir les énergies solaires au Québec

Le rapport identifie aussi des propositions de mesures à prendre pour développer une filière solaire au Québec tel que :

  • adopter une stratégie énergétique basée sur la planification intégrée des ressources
  • appliquer des normes strictes, dans le Code du bâtiment, en matière d’efficacité énergétique et promouvoir du solaire dans la conception des nouveaux bâtiments et lors de la rénovation des anciens.
  • adopter des mesures budgétaires pour aider les énergies solaires
  • électrifier les transports
  • investir dans des projets solaires de démonstration.

Pour Greenpeace, les énergies solaires sont des alternatives aux énergies fossiles qui causent les changements climatiques. Les économies d’énergie et l’efficacité énergétique demeurent, bien sûr, les premiers  choix pour substituer les énergies sales.

Ces solutions permettront au Québec d’embarquer dans la [r]évolution énergétique !

Greenpeace invite d’ailleurs les citoyens à écrire au ministre des Finances du Québec, M. Raymond Bachand, afin d’inclure des mesures fiscales efficaces pour encourager les énergies solaires au Québec lors du prochain budget. Dites au gouvernement Charest de mettre du soleil dans le budget du Québec !

Lire le rapport complet de Greenpeace : Le potentiel des énergies solaires au Québec

AGIR : Prenez 1 minute pour dire au gouvernement du Québec de mettre en place des politiques pour favoriser les énergies solaires au Québec.