Detox : Zara a entendu votre appel

Actualité - 28 novembre, 2012
Zara, premier vendeur mondial de vêtements, a pris aujourd’hui l’engagement d’exclure l’ensemble des substances chimiques dangereuses de sa chaîne de production. Cette victoire arrive après 8 jours de pressions publiques. Si vous avez pris part à notre campagne visant à les convaincre de lancer la mode Detox, cette victoire vous appartient!

 

Les équipes de Greenpeace avaient engagé le dialogue avec Zara (marque du groupe Inditex), en 2011, afin de pousser la marque à éliminer tout produit toxique de sa chaîne de production de vêtements. Ce n’est que cette semaine que le géant de la « fast fashion » a enfin saisi l'urgence de résoudre le problème.

Zara s'engage aujourd'hui à renforcer l’application de sa politique d’interdiction des APEO (dont les nonylphénols mis en évidence dans les tests effectués par Greenpeace). La marque propose aussi un calendrier d’élimination à court terme des substances chimiques les plus dangereuses comme les PFC (perfluorochlorures) et les colorants azoïques (susceptibles de se dégrader en amines aromatiques cancérigènes).

Cet engagement est une bonne nouvelle pour l'environnement. Mais c'est également une avancée majeure du droit d'information du public. Zara annonce ainsi que d'ici fin 2013, au moins 100 de ses fournisseurs des pays du sud (dont 40 situés en Chine), rendront publiques les données relatives à leurs rejets de produits dangereux dans l'environnement. Ces données publiques détailleront les chiffres produit par produit, usine par usine, année après année.

L'action continue!

Partagez notre vidéo avec vos amis

 

Mardi 20 novembre, les bureaux de Greenpeace dans le monde ont lancé la campagne Detox. De Pékin à Vancouver, en passant par Montréal, Genève et Paris, les activités se sont multipliées, dans la rue, et sur le web. Les internautes ont ainsi non seulement signé la pétition, mais aussi interpellé la marque sur Facebook et Twitter, l'appelant à agir.

Dans une douzaine de langues, de cent façons différentes, le web social s'est mobilisé pour avoir des réponses et appeler Zara à s'engager de manière ambitieuse. Samedi dernier, Greenpeace a organisé des actions de sensibilisation devant des magasins Zara dans une vingtaine de pays dans le monde. Plus de 700 militants étaient présents au rendez-vous. Au Canada, les militants de Greenpeace étaient mobilisés devant les magasins Zara de Montréal, Toronto et Vancouver.

 

Greenpeace salue l’engagement pris par Zara de se désintoxiquer. La marque espagnole est leader de son marché : désormais les autres marques n’auront plus aucune excuse de ne pas assainir leur chaine de production et de proposer une mode sans produits toxiques.

Des centaines de milliers de consommateurs du monde entier l’ont exigé de Zara : Esprit, Gap Levi’s ou Victoria Secret doivent écouter leurs clients et s’engager à leur tour.

Depuis 2011, Zara est la huitième marque ayant pris l’engagement d’éliminer les substances chimiques toxiques de sa chaîne de fabrication et de ses produits après Nike, Adidas, Puma, H&M, Mark & Spencer, C&A and Li-Ning.

La décision de Zara aujourd'hui est une avancée cruciale. Mais d'autres marques doivent encore réagir pour empêcher les rejets toxiques. Le mouvement Detox ne doit donc pas s'arrêter là, notre travail n'est pas achevé.

À vous tous, fashion addicts, protecteurs de l'environnement, citoyens, un grand merci et restez à l'écoute. Nous vous donnons rendez-vous très bientôt pour pousser d'autres marques à s'engager dans le chemin de la Detox!

Thèmes