Commission sur l’avenir de l’agriculture : pour un Québec sans OGM

Communiqué de presse - 20 septembre, 2006
Greenpeace accueille avec satisfaction la confirmation aujourd’hui, par le gouvernement du Québec, de la tenue de larges consultations publiques dans le cadre d’une commission indépendante sur l’avenir de l’agriculture.

Greenpeace accueille avec satisfaction la confirmation aujourd'hui, par le gouvernement du Québec, de la tenue de larges consultations publiques dans le cadre d'une commission indépendante sur l'avenir de l'agriculture.

« Durant les six premiers mois de 2007, les citoyens et lescitoyennes auront la chance de s'exprimer publiquement sur leurspréoccupations en matière de sécurité alimentaire, de santé etd'environnement », déclare Éric Darier, responsable de la campagnecontre les OGM pour Greenpeace.

« Le système agricole et alimentaire actuel est une sourcemajeure de problèmes environnementaux qui nuisent à la santé humaine etenvironnementale. Cette commission constitue l'opportunité de faireémerger un véritable consensus sur la question, au Québec, pour unealimentation et des habitudes alimentaires plus saines, et pour uneagriculture et un système agroalimentaire qui soient plus respectueuxde l'environnement.

« Sur le dossier des OGM (organismes génétiquement modifiés),Greenpeace espère que cette commission recommandera notamment augouvernement, que le Québec devienne une zone sans OGM, comme il enexiste déjà, ailleurs dans le monde. En attendant, le gouvernementCharest devrait mettre en place l'étiquetage obligatoire des OGM, commele parti libéral l'avait promis » de conclure Eric Darier.

Thèmes