Les États-Unis écoulent leur production de papaye génétiquement modifiée au Canada

Communiqué de presse - 29 mai, 2006
Montréal, le 30 mai 2006 – Un nouveau rapport (1) de Greenpeace révèle le déclin économique des exportations de papayes en provenance de Hawaï depuis

Montréal, le 30 mai 2006 - Un nouveau rapport (1) de Greenpeace révèlele déclin économique des exportations de papayes en provenance de Hawaïdepuis l'introduction de la papaye génétiquement modifiée (GM). Hawaïest le seul endroit au monde où la papaye GM est plantéecommercialement. De plus, Hawaii est devenu un vaste champ à cielouvert pour des essais d'OGM effectués par l'industrieagro-biotechnologique. (2)

Depuis que Santé Canada a autorisé la papaye GM en 2003, leCanada en est devenu le marché dépotoire.. En 2001, le marché canadienne représentait que 36 % des exportations de la papaye américaine. En2005, environ 60 % de la production à Hawaii, de papaye américaine, aété écoulé au Canada.

« En 2005, les consommateurs au Canada et au Québec ont mangé 2671 700 kilos de papaye en provenance des États-Unis, la majorité étantgénétiquement modifiée. Nous sommes devenus la plus grande populationcobaye en dehors des États-Unis, » affirme Éric Darier, responsable dela campagne OGM au bureau de Greenpeace de Montréal.

« Comme le Japon n'a pas autorisé la papaye GM, les importationsen provenance des États-Unis ont baissé de 50 % depuis 2001, pour nereprésenter, en 2005, que 1 430 300 kilos », constate Éric Darier. Lesconsommateurs rejètent fortement la papaye GM qui n'a pas obtenued'autorisation d'importation dans des marchés-clés comme le Japon etles 25 pays de l'Union européenne. Depuis l'introduction de la papayeGM à Hawaï, les autres pays producteurs et exportateurs comme leMexique et le Brésil ont vu constamment leur production augmenter.

«Comme le Japon, les pays qui, traditionnellement, importaientde la papaye américaine, ont cessé de le faire. La conséquence ? Cesont aujourd'hui les consommateurs du Québec et du Canada qui mangentla papaye GM que le reste du monde refuse !

Hawaï est le site de production américain de la papaye.L'industrie de l'agro-biotechnologie estime que 60 % de la papayeproduite à Hawaï est génétiquement modifiée » constate Éric Darier. «Et comme il n'existe pas encore d'étiquetage obligatoire des OGM auCanada, les consommateurs ignorent qu'ils mangent de la papaye GM »conclut Éric Darier.

Notes
(1) 'The Failure of GE papaya in Hawaii' (en anglais seulement – Le résumé, traduit en français, est disponible sur demande)
www.greenpeace.org/international/press/reports/FailureGEPapayainHawaii
(2) Hawaï a le plus grand nombre d’essais en champs d’OGM au monde parmètre carré. D’après des données récentes, il y aurait déjà eu à Hawaiiplus de 4 000 essais d’OGM en champs.

Thèmes