Riz OGM illégal au Canada ?

Communiqué de presse - 20 août, 2006
Greenpeace exige du gouvernement canadien qu’il suspende immédiatement l’autorisation de tout riz génétiquement modifié (GM). Les autorités américaines viennent de confirmer que le riz génétiquement modifié LLRice601 de Bayer CropScience, s’est retrouvé dans la chaîne alimentaire, alors qu’il n’est actuellement pas autorisé pour sa commercialisation, ni aux États-Unis, ni au Canada.

Greenpeace exige du gouvernement canadien qu'il suspende immédiatementl'autorisation de tout riz génétiquement modifié (GM). Les autoritésaméricaines viennent de confirmer que le riz génétiquement modifiéLLRice601 de Bayer CropScience, s'est retrouvé dans la chaînealimentaire, alors qu'il n'est actuellement pas autorisé pour sacommercialisation, ni aux États-Unis, ni au Canada. Le riz LLRice601est aujourd'hui cultivé uniquement dans des essais en champs auxÉtats-Unis et c'est probablement ainsi que la contamination se seraitproduite.

« Le Canada importe annuellement 232 000 tonnes de riz provenantdes États-Unis(1), il est donc fort probable que du riz LLRice601 (quiest illégal) soit présent dans la chaîne alimentaire au Canada,constate Éric Darier, responsable de la campagne contre les OGM chezGreenpeace ».

« C'est scandaleux, moins de 10 jours(2) après l'autorisation decommercialiser le riz LlRice62, par le gouvernement canadien, on adécouvert avec les révélations de l'entreprise Bayer CropScience, quela chaîne alimentaire des Etats-Unis était contaminée par le rizillégal LLRice601, rappelle Éric Darier.

« On devrait se poser de sérieuses questions. Ou bien lesautorités gouvernementales sont totalement incompétentes et ne peuventempêcher la contamination génétique des OGM, et par conséquent elles nedevraient pas autoriser leur dissémination dans l'environnement, oubien la contamination est un acte délibéré « accidentel » qui permetaux entreprises comme Bayer CropScience d'obtenir des autoritésgouvernementales une autorisation de facto(3).»

« Le gouvernement canadien devrait immédiatement mettre en placedes mesures d'urgence pour empêcher que le riz LLRice601 ne contaminela chaîne alimentaire du Canada et suivre l'exemple du Japon qui vientde suspendre toute importation de riz long américain. Le gouvernementcanadien devrait surtout revoir totalement sa politique d'autorisationdes OGM, puisque les consommateurs n'en veulent pas. S'il existait unétiquetage obligatoire des OGM, comme c'est le cas dans plus d'unequarantaine de pays, il serait au moins plus facile pour les autoritésde retracer et de limiter la contamination des OGM illégaux », conclutÉric Darier.

Notes
(1) Le Canada est le 4e des pays importateurs de riz américain après le Mexique, le Japon et Haiti.
(2) Le 20 juillet dernier, le gouvernement canadien avait annoncé,l’autorisation d’un premier riz GM (le LLRice62) également résistant auglufosiante (un herbicide).
(3) Il semblerait que Bayer CropScience va demander l’autorisation duriz LLRice601 afin de limiter sa responsabilité même si l’entreprisen’a pas l’intention de mettre sur le marché le riz en question.