De gauche à droite. Alex Neve d'Amnesty International Canada, Farrah Khan de Greenpeace Canada, l'ancien maire et chef de communauté de Clyde River Jerry Natanine, le conseiller juridique de Clyde River, Nader Hasan, et Verna McGregor après la conférence de presse suite à la décision de la Cour suprême du Canada, le 26 juillet à Ottawa, Ontario.

Ils ont GAGNÉ ! La communauté de Clyde River vient de REMPORTER son procès devant la Cour suprême du Canada.

Après trois années d'harassantes procédures judiciaires, les Inuits de Clyde River ont mis fin aux détonations sismiques - une dangereuse méthode d’exploration pétrolière - dans l’Arctique Canadien.

Cela signifie que les mammifères marins comme les bélugas, les baleines boréales et les narvals n’auront pas à subir ces coups de canons assourdissants — et la communauté de Clyde River a maintenant l’assurance à long terme que leur culture et leur façon de vivre peut perdurer.

Malheureusement, toutes les communautés n’ont pas cette chance. La Cour suprême vient de confirmer l’approbation du renversement du pipeline Ligne 9 que la Première Nation Chippewas de la Thames contestait. La bataille pour les droits autochtones au Canada continue et nous serons solidaires avec la Première Nation Chippewas de la Thames dans leurs courageux efforts pour protéger leurs droits, leur eau et le climat que nous partageons tous.

Merci à chacun d'entre vous pour l’aide et le soutien apportés durant les trois dernières années. Vous avez signé des pétitions, fait des dons, passé le mot à votre entourage et participé à faire connaître cette histoire au plus grand nombre — et cela a porté ses fruits !

Aidez-nous à diffuser cette victoire : Partagez la nouvelle sur Facebook !

Quelques blogs utiles pour mieux comprendre la lutte menée par Clyde River : 

Clyde River contre les détonations sismiques

Dans le but d’empêcher la tenue de tests sismiques dans les eaux de l’Arctique canadien, qui menace une importante ressource alimentaire pour les Inuits, la communauté a saisi le plus haut tribunal du Canada, la Cour suprême, dans une requête historique. Leur vaillance a inspiré un large soutien de la part de centaines de milliers de personnes dans le monde...

Chez moi, en Arctique

Je vis à Kangiqtugaapik (Clyde River) dans l'Arctique canadien. La plupart des gens n’ont jamais entendu parler de ma ville. Elle est située à 450 kilomètres au nord du cercle polaire arctique et la population est d'environ mille personnes. Nous sommes isolés d'une grande partie du monde, mais nous nous sentons très connectés à notre terre, à la mer et au ciel...

Emma Thompson et les premiers défenseurs de l’Arctique

Quatre millions de personnes de diverses cultures habitent l’Arctique circumpolaire. En tant qu’habitants du Nord, ils partagent de nombreux points communs et, en cette année de températures records, l’un d’eux les rapproche encore davantage. En effet, l’Arctique se réchauffant plus rapidement que n’importe quel autre lieu sur Terre implique que le quotidien de toutes les populations arctiques va également changer rapidement...