Énergies

Les changements climatiques représentent une réelle menace pour l’humanité et l’équilibre des écosystèmes marins et terrestres. Pour cette raison, Greenpeace travaille partout à travers le monde à la promotion d’un avenir énergétique propre et équitable. Au Québec et au Canada, le potentiel des énergies renouvelables, comme le solaire ou l’éolien, est indéniable et fait partie des solutions que nous proposons pour entamer une [R]évolution Énergétique. En raison de la menace que les énergies fossiles et nucléaire font peser sur la sécurité et la santé des communautés, nous militons pour la fermeture des centrales nucléaires et pour l’arrêt de l’exploitation du pétrole des sables bitumineux, la source d’émissions de gaz à effet de serre qui a accusé le plus fort taux de croissance ces dernières années. Pour assurer au Québec et au Canada un avenir énergétique propre et durable, Greenpeace a développé un scénario de transition énergétique comportant des solutions qui doivent être rapidement mises en place afin d’éviter les conséquences associées au chaos climatique et nucléaire. Parce que les générations futures et toutes les communautés du monde ont droit à un avenir énergétique propre et équitable, il est temps de dire oui aux énergies propres.

Sables bitumineux

Les sables bitumineux ne nuisent pas seulement à la santé des communautés de Premières nations vivant dans le Nord de l’Alberta, mais vont bientôt devenir l’une des principales causes du dérèglement climatique à l’échelle mondiale. Greenpeace enjoint donc les compagnies pétrolières et le gouvernement canadien à cesser l’exploitation des sables bitumineux. Nous exigeons la fin des activités industrielles dans une grande partie des territoires autochtones, des forêts et des milieux humides.

 

Nucléaire

Au Québec, le potentiel en énergies éolienne, solaire et hydroélectrique devrait faire de nous des champions des énergies renouvelables. Pourtant, Greenpeace milite encore en pour faire sortir le Québec du nucléaire, une technologie qui a déjà prouvé ses défaillances par deux fois en l’espace de 25 ans. Parce qu’elle est considérée comme une grave menace pour la paix, l’environnement et l’humanité, son développement doit être stoppé et la centrale de Gentilly 2 fermée afin d’ouvrir la voie à un avenir énergétique propre et sans déchets toxiques.

[R]évolution énergétique

Greenpeace fait pression sur les gouvernements fédéral et provincial et mobilise les citoyens pour exiger des mesures concrètes en matière de climat. Pour appuyer cette position, Greenpeace a élaboré, à partir de données scientifiques indépendantes, un scénario intitulé [R]évolution Énergétique, des solutions qui remettent en question le scénario actuel axé sur des énergies non-renouvelables et destructrices. Joignez-vous à la [R]évolution énergétique et appuyez les énergies renouvelables pour lutter contre les changements climatiques et assurer un apport énergétique propre et durable pour le Québec et le Canada.

Les dernières mises à jour

 

[r]évolution énergétique

Actualité | 10 novembre, 2010 à 11:29

Alors que fait rage la saga du gaz de schiste au Québec, Greenpeace publie la mise à jour d’un résumé d’un rapport qui montre comment le Canada peut se passer des énergies sales (énergies fossiles et nucléaire). La [r]évolution énergétique...

Hongrie : la coulée de boue toxique en images

Actualité | 13 octobre, 2010 à 15:00

La coulée de boue toxique en Hongrie a été causée par la rupture d’un réservoir de boues rouges dans une usine d’aluminium située dans l’ouest du pays. Elle a touché la région d’Ajkai, à 160 kilomètres au sud-ouest de Budapest. 9 personnes ont...

Marée rouge en Hongrie : le gouvernement a dissimulé les concentrations élevées...

Actualité | 10 octobre, 2010 à 15:00

Greenpeace a présenté les résultats d’analyses effectuées par ses soins sur des échantillons de boue rouge, prélevés mardi dernier en Hongrie. Ces analyses ont révélé des taux de concentrations anormalement élevés, notamment pour l’arsenic, près...

Hongrie : une catastrophe humaine et écologique majeure

Actualité | 6 octobre, 2010 à 15:00

Mardi 5 octobre, un accident dans une raffinerie d’alumine a provoqué une vague de boue toxique qui a ravagé trois villages et menace le Danube. Greenpeace s’inquiète des impacts sur la santé humaine et l’environnement de cette catastrophe,...

Développez les énergies propres, pas le gaz de schiste

Actualité | 4 octobre, 2010 à 10:55

À l'occasion de l'ouverture des audiences publiques du BAPE sur le gaz de schiste, Greenpeace demande au gouvernement Charest d'investir dans les économies d'énergie et dans les énergies propres plutôt que dans le gaz de schiste, une énergie...

2e édition du Camp d’action pour le climat : c’est le temps de s’inscrire!

Actualité | 29 septembre, 2010 à 9:48

Pour une deuxième année consécutive, et fort du succès de la première édition, Greenpeace organise le Camp d’action pour le climat en Mauricie, du 15 au 17 octobre. Envie d’agir contre les changements climatiques et de construire une société...

Mark Zuckerberg : vous avez un nouveau message !

Actualité | 21 septembre, 2010 à 11:40

Mark Zuckerberg est le fondateur et directeur de Facebook. Il a beau être le leader des réseaux sociaux, son profil semble incomplet. En effet, il ne nous renseigne pas sur sa « situation amoureuse ». Pourtant, il devrait en effet annoncer : «...

Greenpeace au Congrès mondial de l’énergie :« Les énergies propres ne laissent pas de...

Actualité | 12 septembre, 2010 à 11:13

Montréal, le dimanche 12 septembre 2010 – Alors que débute aujourd’hui le Congrès mondial de l’énergie à Montréal, environ quatre-vingts militants de Greenpeace ont mis en scène un « Beach Party Marée noire », dont une vingtaine en maillots de...

Les pétrolières et gazières débarquent au Québec

Actualité | 3 septembre, 2010 à 13:02

Du 12 au 16 septembre, la fine fleur de l’énergie mondiale débarque à Montréal pour le Congrès Mondial de l’Énergie. Shell, Suncor, Total, Areva, Gaz Métro… Toutes les grandes entreprises énergétiques mondiales seront présentes pour multiplier...

Greenpeace mobilise sa flotte contre le forage dangereux du pétrole en eaux profondes

Actualité | 24 août, 2010 à 10:07

Bien décidé à dénoncer les pires projets de forages en eau profond, le navire Esperanza de Greenpeace est arrivé dans l’Arctique pour mettre en garde contre la prospection pétrolière menée dans un des milieux les plus fragiles de la planète.

61 - 70 de 160 résultats.