Classement du thon en conserve 2012

Page - 26 mars, 2012
Voici le classement des marques de thon canadiennes

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
Rating - GOOD
Rating - Must Improve
Rating - VERY POOR

9. Clover Leaf - 48%

Clover Leaf

Clover Leaf travaille fort pour se donner une image verte, mais ses conserves contiennent toujours du thon classé sur la Liste rouge de Greenpeace. La plus grande marque de thon vendue au Canada est plus occupée à participer à l’International Seafood Sustainability Foundation (ISSF) qu’à travailler à changer le contenu de ses conserves. En 2012, Clover Leaf mettra-t-elle ses belles paroles en pratique? Ou se laissera-t-elle distancer par les autres marques qui, elles, œuvrent à changer le marché canadien dans un sens plus durable?

  • Sa politique d’approvisionnement durable est largement orientée sur la traçabilité des produits. Tous ses engagements en matière de durabilité sont mis en avant sur son site internet pour en informer les clients.
  • Vend du thon à nageoires jaunes et n’a pas l’intention d’arrêter.
  • S’approvisionne en thon pêché à la senne avec des dispositifs de concentration de poissons ( DCP) ou à la palangre, des méthodes qui ont des impacts négatifs sur les stocks de thon vulnérables et les autres espèces marines.
  • Les étiquettes Clover Leaf n’indiquent pas la méthode ni la zone de pêche du thon.
  • Ne s’est pas engagée à vendre du thon équitable.

Voir le profil complet

 

Comment est fait le classement sur le thon?

Pour permettre aux entreprises sélectionnées dans ce classement de nous fournir des informations, Greenpeace leur a demandé de remplir un questionnaire concernant leur approvisionnement en thon. Greenpeace a ensuite créé un profil pour chacune d’entre elles à partir des réponses des entreprises, l’information publique disponible sur les sites web et les dépliants, ainsi que celle recueillie par les bénévoles de Greenpeace dans les supermarchés. Greenpeace a, par la suite, envoyé à chaque entreprise son profil individuel pour permettre à ses dirigeants d’en prendre connaissance.

Le classement de chaque entreprise a été effectué grâce aux cinq points-clés suivants :

  • Engagement à offrir des produits de la mer durables et équitables
    L’entreprise est-elle dotée d’une politique d’approvisionnement durable ? A-t-elle été mise en place ? Un suivi a-t-il été fait depuis sa mise en place ? Les résultats du suivi sont-ils accessibles au public ?
  • Exclusion du thon non durable
    La politique de l’entreprise comprend-t-elle des critères permettant d’exclure de l’approvisionnement le thon issu de stocks qui ne sont pas en santé ou le thon pêché avec des méthodes destructrices? Ces critères sont-ils respectés?
  • Traçabilité du thon
    L’entreprise peut-elle retracer le thon du bateau jusqu’à la tablette du supermarché ? Possède-t-elle les informations sur la manière dont opèrent les pêcheries ?
  • Promotion des réserves marines et de la pêche équitable
    L’entreprise appuie-t-elle les pêcheries locales et côtières ? Si ce n’est pas le cas, leur garantit-elle des droits d’accès à la ressource en thon justes et équitables ? Garde-t-elle ses flottes hors des régions pouvant potentiellement devenir des réserves marines ? Fait-elle la promotion de la création de réserves marines auprès des instances politiques?
  • Étiquetage clair et complet
    L’étiquetage de la marque offre-t-elle les informations-clés relatives à la région et à la méthode utilisée pour pêcher le thon ? Les consommateurs bénéficient-ils de suffisamment d’informations sur l’étiquette pour les aider à faire un choix éclairé ?

Pour obtenir une note parfaite, une entreprise doit être passée de la parole aux actes et doit pousser ses fournisseurs et les gestionnaires de pêcheries pour qu’ils emboîtent le pas.