Flétan du Groenland (turbot)

Page - 1 septembre, 2009

Liste rouge de Greenpeace Canada

Info-pêche

Nom latin Reinhardtius hippoglossoides

Autres noms communs Turbot, turbot du Groenland, turbot de Terre-Neuve

Méthodes de pêche Chalut à panneaux en eaux profondes, avec l'utilisation de filets maillants.

Zones de pêche Nord-ouest de l'Atlantique. Pêchés dans les eaux canadiennes de l'Atlantique près de Terre-Neuve, du Labrador, l'île de Baffin et le Golfe du Saint-Laurent.

Sur la liste rouge? Voici pourquoi   Un peu de biologie

1. Le flétan du Groenland est surpêché. La biomasse est en train de chuter et on estime qu'il est actuellement à son plus bas niveau observé.

2. Le flétan noir est extrêmement vulnérable à la pression de pêche en plus d'avoir une faible résilience, de sorte que sa population se rétablit difficilement.

3. Le chalutage de fond est utilisé pour pêcher le flétan. Cette méthode est très nocive pour les écosystèmes et les espèces plus fragiles comme les coraux d'eau froide et les éponges.

Le flétan du Groenland vit jusqu'à 2000 mètres sous les niveaux de la mer.

Certaines espèces à maturité lente peuvent vivre jusqu'à 30 ans.

Le plus lourd des flétans du Groenland observés pèse 45kg. Ils peuvent atteindre jusqu'à un mètre de long.

Il se nourrit de crustacés, de poissons, de crevettes et d'autres invertébrés.

Thèmes