Hoplostète orange

Page - 1 septembre, 2009

Liste rouge de Greenpeace Canada

Info-pêche

Nom latin Hoplostethus atlanticus

Noms communs Hoplostète rouge, perche de mer néo-zélandaise, empereur

Méthode de pêche Chalutage de fond

Zones de pêches Nouvelle-Zélande, Australie, nord-ouest de l'Atlantique près de la Namibie

Hoplostète orange
Sur la liste rouge? Voici pourquoi   Un peu de biologie

1. À travers le monde, des années de surpêche ont entraîné le déclin des populations d'hoplostètes, et leur rétablissement pourrait s'étendre sur des décennies.

2. L'hoplostète orange est principalement pêché par les filets de chalutage de fond, technique de pêche qui endommage les coraux fragiles d'eaux froides des côtes de la Nouvelle-Zélande et d'Australie.

3. L'hoplostète orange est très vulnérable à la pression exercée par les pêcheries puisque c'est une espèce à croissance lente qui ne se reproduit pas avant l'âge d'au moins 20 ans. Il peut vivre plus de 130 ans.

L'hoplostète orange vit entre 180 et 1800 mètres sous les niveaux de la mer.

L'hoplostète orange est l'une des espèces de poissons qui vit le plus longtemps.

Le plus gros des hoplostètes orange mesure jusqu'à 75 centimètres et pèse jusqu'à 7kg.

Il se nourrit principalement de zooplanctons, de petits poissons et de calmars.

L'huile d'hoplostète orange a été utilisée comme lubrifiant ainsi que dans l'industrie de la cosmétique, pharmaceutique, du cuir et du textile.

L'hoplostète orange de Nouvelle-Zélande est l'une des espèces d'exportation les plus prisées sur le marché.

Thèmes